3 conseils pour manger de manière plus saine et écologique

L’alimentation est d’une importance catégorique dans la vie de l’être humain. Lorsqu’elle est bien pensée, elle procure de nombreux avantages à l’organisme. Dans le cas contraire, cela occasionne des maladies et affecte le bien-être général de l’homme. Adopter une alimentation saine et écologique est donc une meilleure alternative pour un équilibre parfait du bien-être. Comment s’y prendre ? Découvrez ici 3 conseils à respecter pour arriver à cette fin !

Réduire sa consommation des produits animaux

La consommation excessive des produits d’origine animale à l’instar de la viande et des fromages nuit à l’état général de santé. Cela favorise le développement des maladies cardio-vasculaires, le surpoids, etc. Pour information, l’élevage constitue le gros émetteur de gaz à effet de serre de l’agriculture. À titre illustratif, une protéine de bœuf dégage plus de 36 fois de CO2 comparativement à une protéine de blé.

Cela s’explique par le fait que les animaux consomment généralement des aliments, comme les céréales, l’herbe, etc. Il sera donc intéressant de réduire la consommation des produits d’origine animale si l’on souhaite diminuer l’empreinte écologique de son alimentation. Afin de remplacer l’apport en protéines garanti par les animaux, vous pouvez accroitre la consommation des légumineuses. Il peut s’agir de haricots secs, de pois chiches, de lentilles, etc. Ce sont des protéines végétales très bénéfiques pour la santé. Découvrez sur https://panierbiocourt.com d’autres ressources intéressantes sur le sujet.

Manger de saison

Il s’agit d’un excellent moyen pour diminuer l’impact de votre alimentation sur l’environnement. Le fait de manger de saison consiste à promouvoir un système agricole qui est plus sobre comparativement au système employé dans l’agriculture intensive. La production prend en compte 83% de l’impact écologique d’un aliment. En mangeant de saison, vous avez l’assurance de prendre du légume ou du fruit dont la culture a été possible au sein des conditions plus écologiques.

Le fait de manger de saison vous permet d’adapter votre alimentation à vos réels besoins. Il faut noter qu’en été les fruits et les légumes offrent des nutriments qui sont différents en hiver. Ainsi, la variation de l’alimentation au cours de l’année vous garantit tous les nutriments qu’il vous faut pour rester en forme, qu’il s’agisse des fibres, des minéraux ou encore des vitamines.

En gros, les aliments de saison s’adaptent convenablement aux besoins de l’homme. Au cours de l’été, le corps humain a besoin d’une quantité suffisante d’eau. À cet effet, vous pouvez consommer des aliments contenant assez d’eau. C’est le cas des tomates, des concombres, des courgettes, du melon, de la pastèque, etc.

Éviter les emballages inutiles

Lorsqu’on parle d’émissions de gaz à effet de serre, les emballages alimentaires ont un faible impact. Ils émettent généralement 5% de gaz à effet de serre d’un aliment. Au nombre des emballages des poubelles au domicile, 85% représentent des emballages alimentaires. Un mauvais triage et une mauvaise collecte des emballages sont à la base de leur dispersion dans la nature. Logiquement, cela participe à la pollution de la nature et occasionne d’autres problèmes liés à l’environnement.

En outre, la consommation des ressources non renouvelables (cas du pétrole) engendrées par la fabrication des emballages interpelle la conscience humaine à la diminution de leur production. Pour ce faire, il est conseillé de se tourner vers les aliments qui nécessitent moins d’emballages. Vous pouvez aussi privilégier vos propres contenants sains et recyclages pour gérer vos stocks de nourritures.

Auteur du message: Etienne

Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *