9 attitudes à adopter au quotidien pour un impact plus maîtrisé sur notre environnement

Les changements climatiques que nous vivons depuis quelques années sont la conséquence des nombreux effets néfastes que subit notre planète. Si les industries sont en grande partie responsables de cet état de choses, il n’en demeure pas moins que chacun d’entre nous, du fait de son mode de vie, y a également une part de responsabilité. Il est donc temps pour nous d’adopter des comportements responsables vis-à-vis de la nature, afin de la préserver pour les générations à venir. Pour cela, nous avons retenu dans cet article quelques attitudes que chacun d’entre nous peut désormais adopter au quotidien.

Consommer moins d’énergie

Par le biais de la multitude d’appareils que nous utilisons au quotidien, nous consommons beaucoup d’énergie. Ceci a pour cause de grossir les factures, mais cela nuit également sérieusement à notre environnement. Il est donc question de réduire la quantité d’énergie que consomment nos différents appareils.

Lorsque vous utilisez par exemple le lave-vaisselle ou le lave-linge, il faut avoir le réflexe d’opter pour le programme « éco ». Vous devez par ailleurs éviter au maximum de vous servir du séchoir électrique. Il faut également avoir pour habitude de dégivrer très souvent votre congélateur ou réfrigérateur. Les appareils électriques ne doivent pas rester en veille. Il y en a qui, bien qu’étant en  mode veille, continue à consommer de l’énergie. Il faut donc les débrancher une fois que vous avez fini de les utiliser. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez utiliser des multiprises qui ont des interrupteurs. Il existe également des prises électriques dites « intelligentes » qui arrêtent de façon automatique les appareils qui restent en veille.

Acheter des articles dont la fabrication n’a pas nui à l’environnement

Vous pouvez à cet effet vous tourner vers des objets écologiques disponibles sur la page objetsecologiques.com. Ce sont des articles qui ont été fabriqués dans le but de préserver notre environnement. Ils sont en effet conçus à partir des matériaux dits « verts ». Ces objets sont de nature variable. Vous pouvez ainsi trouver des sacs, des sacoches pour ordinateur, du matériel de bureau, des ustensiles de cuisine, des outils multifonctions, etc.

Vous pouvez également offrir certains de ces objets écologiques à vos proches, question de les sensibiliser également sur la protection de la nature. Sachez à cet effet que vous avez la possibilité de personnaliser les sacs écologiques ; un tel cadeau joindra ainsi l’utile à l’agréable.

Acheter moins de produits électroniques

Pour réduire les émissions de CO2, limiter l’achat des produits électroniques est un des gestes forts. En effet, ces produits sont à l’origine d’à peu près 62% des gaz à effet de serre qui sont émis dans la nature. Cette quantité d’émission est surtout le fait de notre mode de consommation  de ces produits. Pour que vous compreniez mieux, prenons un exemple.

Pour la production d’une puce électronique pesant 2g, on utilise environ 30 litres d’eau, presque 2 kg d’énergie fossile, environ 70g d’énergie fossile et 1 m3 d’azote. Alors, nous vous suggérons de penser à ceci avant de vous laisser tenter par la toute dernière sortie de téléphone.

Arrêter de se faire dicter par la mode

La naissance du « mode jetable »nous a amenés à adopter une attitude qui cause beaucoup de torts à la planète. En effet, on achète et on jette les vêtements avec une telle rapidité que là notre environnement ne peut s’y accommoder.

L’industrie du textile produit sur notre environnement des conséquences néfastes. Dans ce secteur, il est fait usage de nombreux produits chimiques qui sont très toxiques pour notre planète.

Dans une de ses campagnes ayant pour but de combattre l’utilisation des produits nocifs dans cette industrie, Greenpeace a réalisé des études qui nous renseignent sur les dégâts causés par les pesticides qui sont utilisés pour cultiver le coton, la pollution des cours d’eau et même des terres. Les émissions de C02 ne sont pas en reste. Ces études nous font également part des quantités importantes d’énergie ainsi que d’eau potable qui sont utilisées dans ce milieu.

Pour le bien de notre environnement, nous devons donc revoir notre façon de consommer les vêtements. Il faut s’en procurer moins, et qu’ils soient de bonne qualité.

Consommer moins d’eau

Pour réduire notre consommation en ce qui concerne l’eau, il faut commencer par jeter un coup d’œil sur l’état des robinets et canalisations. Cette vérification a pour but de stopper d’éventuelles fuites d’eau. En effet, un robinet ayant une fuite peut vous faire perdre plus de 100 litres d’eau quotidiennement.

Vous devez par ailleurs adopter de petits gestes de rien du tout, qui sont cependant salvateurs pour la planète. Pendant que vous vous rasez, ou vous brossez les dents, il faut toujours penser à fermer votre robinet. De même, vous ne devez plus laisser de l’eau couler pendant que vous faites votre vaisselle.

Il faut désormais privilégier les douches aux bains. Contrairement au bain, la douche permet de faire une bonne économie en matière d’eau. Cependant, vous devez éviter de prendre votre douche pendant 20 minutes. Dans ce cas, la quantité d’eau que vous aurez utilisée ne sera pas très loin de celle qui aurait servi pour un bain.

Un autre moyen pour réduire votre consommation d’eau, c’est de recueillir l’eau de pluie. Pour cela, il vous suffit d’installer une citerne ainsi qu’un circuit conduisant l’eau de pluie dans les toilettes et partout où cela est nécessaire.

Manger des produits locaux

Consommer des produits alimentaires qui sont produits dans votre localité permet de réduire la quantité d’intermédiaires. Cela réduit les transports polluants et vous fait par ailleurs participer au renforcement du dynamisme économique de votre  localité.

Pour être sûr de consommer des produits alimentaires biologiques et locaux, vous pouvez adhérer à une AMAP. Il s’agit des associations qui luttent pour maintenir l’agriculture paysanne. Elles la promeuvent afin que cette dernière tienne le coup devant l’agro-industrie.

Réduire notre consommation de produits laitiers, d’œufs et de viande

L’élevage des bovins est l’une des causes principales de la déforestation, qui cause les émissions de gaz à effet de serre qui font beaucoup de mal à notre environnement. Pour limiter ces effets, Greenpeace recommande que chaque individu consomme au cours d’une année,  à peu près 12 kg de viande provenant de l’élevage écologique. Pour ce qui est du lait, cette ONG nous recommande de consommer chacun pas plus de 26 kg de lait au cours d’une année.

Faire le choix de consommer végétarien nous permet de participer davantage à réduire la consommation des produits provenant des animaux.

Réduire notre consommation en huile de palme

1/10e des produits alimentaires qui sont commercialisés sur le continent européen contiennent de l’huile de palme ; on peut citer des bonbons, du chocolat, de la crème glacée et bien d’autres encore. Au regard de l’utilisation de cette matière dans l’alimentation en France par exemple, on a besoin aujourd’hui de presque 20 m2 de palmiers à huile pour procurer à un français la quantité d’huile de palme qu’il consomme en une année.

La culture du palmier à huile est donc à l’origine d’une grande déforestation. En Malaisie par exemple, elle est à l’origine de 90% de la destruction des forêts. À Bornéo, presque la moitié de la forêt a disparu en l’espace de deux décennies. Ceci a bien sûr causé la disparition d’une végétation et d’une faune spéciales, notamment les  orangs-outans.

Se déplacer autrement

Les déplacements en voitures et avions sont également une cause de nuisance pour notre environnement, dans la mesure où ils consomment beaucoup d’énergie. Pour les longs voyages par exemple, vous devez désormais privilégier le train. Comparé à ce moyen de transport, l’avion consomme environ sept fois plus d’énergie. À titre d’exemple, prenons le trajet Paris-Zurich. Pour ce voyage, l’avion rejette dans la nature 300 kg de gaz carbonique, pendant que le train n’en émet que 48 kg.

Vous devez également privilégier la marche à pied pour vos déplacements dans la ville. La plupart des déplacements que nous effectuons en voiture à l’intérieur de la ville n’atteignent pas 3 kilomètres. Rouler sur ces petites distances entraîne une importante consommation de carburant, ce qui produit des émissions importantes.

Le vélo est également un moyen de transport qu’il faut privilégier. Il est non seulement économique, n’est pas polluant, n’émet pas de bruit. Par ailleurs, il n’est pas un danger pour les autres usagers de la route. Il vous permet de faire du sport, ce qui est très bon pour votre santé.

Si vous n’utilisez pas votre véhicule tous les jours, vous pouvez aussi partager un véhicule avec un proche. Le covoiturage est également une solution que vous pouvez privilégier pour vos longs déplacements.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *