Audit énergétique dans le bâtiment : que dit la loi ?

Pour faciliter le développement national ou pour optimiser les systèmes de production, la consommation en énergie a connu une progression à tous les niveaux sectoriels. Cependant, cette progression a des conséquences néfastes sur l’environnement. Le secteur du bâtiment fait partie des secteurs qui consomment le plus d’énergie en France. De ce fait, le gouvernement a pris des dispositions depuis quelques années pour assurer une gestion optimale de l’énergie dans ce secteur. La suite dans cet article.

Le secteur du bâtiment et son impact sur le gaspillage énergétique

En France comme dans plusieurs autres pays, les secteurs comme l’industrie, le transport et le bâtiment sont les plus impliqués dans les grandes consommations énergétiques. Spécifiquement, le secteur du bâtiment (et de la rénovation en particulier) implique un grand nombre d’objets techniques et d’acteurs. De ce fait, il consomme une énorme quantité d’énergie. Selon les statistiques de 2017, le secteur du bâtiment consomme environ 44 % de l’énergie en France. Il urge donc de rendre ce secteur plus économe en mettant en place des lois et des normes plus que nécessaires.

L’objectif général est de protéger l’environnement en réduisant l’épuisement massif des ressources énergétiques. Vous pouvez déjà y contribuer en visitant le site https://thermiconseil.fr/ qui propose un bureau d’études thermiques pouvant vous accompagner dans l’audit thermique de vos bâtiments.

audit énergétique dans le bâtiment

L’audit énergétique obligatoire : un moyen efficace de contrôle du gaspillage énergétique

L’audit énergétique est également un moyen efficace pour réduire la consommation en énergie. Il permet de réaliser une évaluation approfondie et détaillée des performances énergétiques d’un bâtiment. L’objectif est de recenser les potentielles sources de déperditions afin de les réparer et de les prévenir. Par ailleurs, l’audit énergétique peut être obligatoire. Il permet à une entreprise d’acquérir une certification valable pendant 4 ans. En effet, une entreprise est concernée par un audit obligatoire si elle :

  • emploie plus de 250 salariés
  • réalise un bilan annuel supérieur à 43 millions d’euros
  • a un chiffre d’affaires supérieur à 50 millions d’euros

Cependant, les entreprises disposant de la certification ISO 50001 peuvent ne pas effectuer un audit obligatoire. En réalité, cette certification permet déjà à une entreprise d’améliorer son efficacité énergétique. En dehors des entreprises, les immeubles en copropriétés (comptant plus de 50 lots et disposant d’un dispositif collectif de chauffage) doivent aussi se conformer à cette obligation. Dans ce cas, la certification est valable pour 10 ans.

La Réglementation Thermique 2012

En 2009, le Grenelle Environnent a institué un programme qui s’inscrit dans la lutte contre le gaspillage énergétique dans le secteur du bâtiment. La Réglementation Thermique (RT) 2012 fait partie de ce programme et a remplacé depuis le 1er janvier 2013 la RT 2005 pour les constructions de nouvelles maisons. L’objectif principal de la RT 2012 est de limiter la consommation en énergies primaires à un maximum de 50kWhEP/ (m2.an) pour les bâtiments neufs. En dehors de cela, la RT 2012 veut inciter les filières du bâtiment et des équipements à développer des technologies améliorées et à opter pour une architecture bioclimatique.

De plus, la Réglementation Thermique 2012 vise une diminution des factures énergétiques (qui était en moyenne de 900 euros par ménage en France) des occupants des différents bâtiments. Concrètement, le but de la RT 2012 est de diviser par trois la consommation en énergie des bâtiments neufs. En somme, on peut retenir que le bâtiment est un secteur qui gaspille de l’énergie. L’audit énergétique est alors l’un des meilleurs moyens pour contrôler la consommation en énergie dans ce secteur. De plus, il existe des réglementations comme la RT 2012 qui prônent une réduction de la consommation en énergie des bâtiments neufs.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *