Bilan Carbone : est-il obligatoire pour mon entreprise ?

Les enjeux écologiques constituent l’une des préoccupations majeures de l’ère actuelle. Depuis de nombreuses années, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de près de 45 %. D’autres études approfondies révèlent que six différents gaz dont le CO2 représente le trois quarts de ses émissions de gaz dans le monde. Face à ce défi planétaire, le bilan carbone se présente comme l’ultime alternative pour tous les secteurs d’activité. Découvrez ici les raisons qui font de cet outil une obligation pour votre entreprise.

Pour renforcer votre image de marque


Le bilan carbone est un moyen efficace pour calculer la totalité des émissions de gaz à effet de serre d’une entreprise donnée. Autrement dit, il s’agit d’un outil qui propose une estimation du taux d’émission de gaz d’une organisation suivant une période déterminée. Dans le domaine de l’entreprise, le bilan carbone constitue une démarche très efficace pour atteindre une audience plus large. Dans cette optique, vous pouvez consulter le site https://naturaldevelopment.fr/bilan-carbone/ pour avoir plus d’informations.

En général, il est important pour une entreprise de mettre en place un plan d’action annuel portant sur la démarche de développement durable de son écosystème. Il s’agit d’une stratégie déterminante pour bénéficier d’une meilleure visibilité du public. Mieux, l’image de marque est bien perçue, ce qui aboutit à un plus grand chiffre d’affaires. En clair, les visiteurs ou les clients portent un intérêt particulier sur toute marque engagée dans une perspective écologique.

Pour profiter d’un avantage en termes de concurrence

Pour s’imposer et sortir de la masse en tant qu’entreprise, l’utilisation du bilan carbone est la meilleure solution. Très apprécié des investisseurs et des partenaires, cet outil est de plus en plus adopté par les collectivités et les petites entreprises. De ce fait, certaines organisations engagées pour le BEGES ont déjà obtenu les certifications des labels RSE reconnus. Concrètement, c’est le cas de la start-up Shine devenue B-Corp en 2019 après avoir publié son tout premier bilan carbone. Le bilan GES sert en outre de support et de guide lors des démarches de transitions Énergie-climat.

Pour maintenir un environnement sain et durable.

En 2018, 75 % des émissions de GES en France étaient composés de dioxyde de carbone. À cela s’ajoutent 12 % de méthane. En cette année, la température moyenne annuelle de 13,9 °C a excédé la normale de 2,1 °C. Cette augmentation est due à un rythme variable grandissant depuis les années 1980.
Il s’agit donc d’un réel défi pour les entreprises qui souhaitent atteindre un objectif financier élevé, tout en maitrisant l’impact environnemental. À cet effet, la démarche primordiale pour lutter contre ce réchauffement climatique au niveau d’une entreprise est de réaliser le bilan carbone. Selon les normes, tous les quatre ans chaque entreprise doit réaliser son bilan GES sous peine d’une sanction.

Pour atteindre l’objectif « zéro-carbone »


La neutralité carbone à l’échelle 2050 combinée à la réduction de l’empreinte carbone peut réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cela requiert entre autres :

  • L’analyse de l’empreinte carbone : réaliser un bilan carbone et fixer une trajectoire sur le long terme ;
  • La réduction des émissions de gaz à effet de serre : réduire sa dépendance vis-à-vis des énergies fossiles. Opter pour des énergies vertes (éoliennes, solaire ou hydraulique) ;
  • La compensation des émissions carbone incompressibles : les émissions qui n’ont pas pu être évitées lors de la seconde étape.

En ce qui concerne la compensation des émissions carbone incompressibles, vous pourrez atteindre une mention neutre dans le cas où le projet correspond à la quantité du CO2 produite.

Pour profiter des dépenses amoindries

Sur le plan économique, le bilan carbone apporte plus de sobriété dans votre consommation d’énergie. Ainsi, vous bénéficiez des factures d’électricité ou de chauffage moins onéreuses. Vous pouvez par conséquent utiliser plus de ressources recyclées pour optimiser les dépenses d’approvisionnement et réduire la pollution.

Pour rappel, le bilan carbone est désormais obligatoire pour les entreprises qui comptent plus de 500 salariés. Il en est de même pour les collectivités de plus de 50.000 habitants. Son but est de définir un plan d’action pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre.  Cet enjeu climatique obligatoire se limite à un bilan carbone simple. Cependant, un bilan carbone complet s’avère plus efficace et évidemment plus complet.

Auteur du message: Etienne

Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.