Comment, par de simples gestes au quotidien, pouvons-nous préserver la santé de notre planète ?

Préserver la santé de notre planète, c’est préserver le futur de l’humanité. Chacun d’entre nous doit adopter des comportements responsables vis-à-vis de l’environnement, car sa protection est l’affaire de tous. Quels sont les petits gestes facilement réalisables par tous et qui peuvent contribuer à améliorer la santé de notre planète ?

Modérez votre consommation en énergie

Vous pouvez réduire votre consommation énergétique à travers des habitudes quotidiennes très simples. Il s’agit d’éteindre les lumières et les appareils lorsque vous sortez de votre maison ou de votre bureau et d’éviter de mettre les appareils électriques en mode veille. Si vous utilisez la climatisation, réduisez son utilisation et optimisez son efficacité en fermant vos rideaux pour empêcher l’entrée du soleil dans la maison. Durant l’hiver, limitez le chauffage de votre résidence entre 16 °C et 20 °C et laissez entrer au maximum la lumière naturelle du soleil. Vous pouvez éviter les pertes de chaleur en améliorant l’isolation de votre maison et notamment celle de la toiture, car c’est par là que s’échappe la plus grande partie des calories. L’isolation des murs et des fenêtres ne sont pas à négliger non plus. Vous économiserez de l’énergie en adaptant la puissance de votre éclairage en fonction de la pièce. Ainsi, votre bureau doit être mieux éclairé que le couloir. Les énergies renouvelables comme l’énergie solaire ou éolienne sont préférables, car la production de CO2 et de gaz à effet de serre est relativement faible contrairement aux énergies fossiles et moins polluantes que les énergies nucléaires. Pour vos lampes, optez pour les ampoules économiques qui ont une durée de vie beaucoup plus longue et consomment beaucoup moins d’énergie. Choisissez les produits électroniques à faible consommation d’énergie (par exemple les appareils rechargeables plutôt que les appareils à piles jetables) car plus de 62 % des émissions de gaz à effet de serre sont dues à l’utilisation abusive des produits électroniques. Optez pour des produits faits de matières recyclées et recyclables. Certaines sociétés sont devenues des spécialistes du recyclage et proposent toute une gamme de produits réalisés en matières recyclées. Pour avoir un exemple concret, cliquez ici. Pensez plus particulièrement à recycler vos réfrigérateurs et congélateurs. Pourquoi ? Parce que les fluides frigorigènes de vos réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs ont un effet sur le réchauffement climatique, qui est de 1 000 à 9 000 fois supérieur à celui du CO2. Ainsi si la majorité des   réfrigérants susceptibles d’être relâchés dans l’atmosphère sont recyclés, on évitera l’émission d’une énorme quantité de gaz à effet de serre.

Réduisez votre consommation d’eau.

L’eau est un bien précieux. Il faut éviter de la gaspiller. Les fuites d’eau sont un véritable casse-tête lorsqu’elles surviennent. Elles peuvent entraîner la perte de plusieurs dizaines de litres d’eau. Il faut donc les prévenir en vous assurant du bon état de vos tuyauteries et fermer convenablement les robinets. Privilégiez une toilette à faible volume d’eau en installant un aérateur de robinet ou encore une pomme de douche à faible débit, ce qui peut réduire de moitié la quantité d’eau que vous utilisez. Prenez des douches rapides et abstenez-vous de laisser couler l’eau inutilement lorsque vous vous brossez les dents ou pendant la vaisselle. Utilisez avec réserve et parcimonie les lave-linges et les lave-vaisselles. Lavez votre linge à température basse ou modérée. En effet, avec les lavages à 60 °C et 40 °C, vous pouvez économiser jusqu’à 70 % d’énergie par rapport à un lavage à 90 °C. Vous pouvez tout aussi bien faire votre vaisselle à la main et éviter le lave-vaisselle. Il est possible de récolter l’eau de pluie grâce à une citerne et de s’en servir pour l’arrosage ou les toilettes.

Consommez des produits locaux biologiques et recyclables.

Aujourd’hui, les pesticides généralement utilisés dans l’agriculture sont malheureusement retrouvés dans la plupart des cours d’eau. Face à cet état de choses, il est primordial de consommer plus fréquemment les céréales, fruits et légumes de saison issus de l’agriculture écologique (sans pesticides, sans herbicides et sans additifs). Lorsque vous consommez bio, vous préservez les sols, les rivières et donc votre santé. Lors de vos achats, évitez les produits emballés et suremballés et choisissez de préférence les produits en vrac. N’achetez pas tout le temps des bouteilles d’eau, vous pouvez réutiliser la même bouteille d’eau et boire l’eau du robinet. Abstenez-vous de gaspiller la nourriture. Mangez moins de viande, d’œufs et de produits laitiers et habituez-vous à consommer des produits répondant aux normes écologiques. Évitez de consommer des espèces en voie de disparition. Grâce au recyclage, les produits déjà utilisés peuvent devenir des matières premières. Après recyclage, les bouchons de plastique peuvent servir à réaliser des bacs poubelles ou des tubes de dentifrice. Les bouteilles d’eau peuvent être recyclées en vêtements communément appelés « laine polaire ». Les bouteilles de lait peuvent être récupérées puis transformées en arrosoirs ou en bancs. Les vêtements et les chaussures peuvent servir d’isolants pour le toit et les murs des maisons ou être réutilisés sous forme de rembourrage.

Luttez contre la déforestation.

La forêt est importante pour la survie de l’humanité. Elle est le siège unique de nombreux écosystèmes. Il faut donc la protéger en adoptant certains gestes.

Économisez le papier.

Le papier est obtenu à partir du bois. Économisez le papier pour sauvegarder le bois. Pour ce faire, il faut :

  • réduire les impressions inutiles ;
  • utiliser les versos vierges de certaines pages en brouillons ;
  • recycler votre papier qui sera transformé pour obtenir du papier, des produits d’hygiène, des cartons d’emballage ou des matériaux d’isolation.
  • acheter surtout du papier recyclable ou recyclé ;
  • scanner plutôt que photocopier ;
  • ramasser ses serviettes en papier propres du restaurant pour essuyer les assiettes et les plats sales à la maison.

Préférez le bois sourcé

En achetant et en utilisant le bois pour votre mobilier, vous devez vous assurer qu’il est issu d’une forêt gérée de manière adéquate, car il arrive que le bois commercialisé ait une provenance illégale.

Dites stop à l’huile de palme

L’huile de palme se retrouve partout dans la consommation journalière mondiale notamment dans les biscuits secs, le chocolat, la soupe, les céréales, le bonbon, la crème glacée, la margarine, le shampoing… Cependant, il est important de savoir que pour produire de l’huile de palme, la méthode la plus utilisée est la destruction de la forêt primaire ce qui menace sérieusement la biodiversité de la faune et de la flore locales. La conséquence est que plusieurs animaux comme l’orang-outang en Malaisie se retrouvent aujourd’hui menacés d’extinction. Environ 20 % de la déforestation mondiale est due à l’essor de la culture de l’huile de palme. C’est une catastrophe ! Il faut donc réagir en urgence en adoptant des normes écologiques qui permettent de produire de l’huile de palme sans contribuer à la déforestation et en interdisant les produits contenant de l’huile de palme qui ne respectent pas ces normes écologiques. Chacun peut aussi faire attention à la notice des produits et éviter ceux qui contiennent l’huile de palme.

Soutenez les initiatives de lutte contre la déforestation

Il existe de nombreuses associations engagées dans la lutte pour la sauvegarde de l’environnement et qui travaillent dans l’objectif de faire adopter des lois protégeant la forêt. D’autres associations œuvrent pour la reforestation en utilisant les dons pour replanter des arbres. Vous pouvez vous impliquer personnellement ou alors faire des dons pour les aider.

Optimisez votre utilisation des moyens de transport

Pour vos voyages, choisissez le train plutôt que l’avion comme moyen de transport parce que pour le même trajet, le train produira six fois moins de CO2 que l’avion. De plus, gros avantage du train par rapport à l’avion, voyager en train vous permet d’arriver directement dans les centres-villes.

En ville, se déplacer en voiture pour de courts trajets vous coute cher en carburant tout en étant particulièrement polluant pour l’environnement. N’hésitez donc pas à marcher. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise de marcher au moins 10.000 pas par jour, car le fait de marcher réduit les risques de survenue de maladies cardio-vasculaires.

Si vous vous déplacez en voiture, vous pouvez partager un véhicule avec un ami ou un voisin afin de vous permettre d’économiser du carburant et diminuer la production de CO2. Le covoiturage réduit aussi le nombre de voitures en circulation et donc les embouteillages.

Un bus est capable de transporter environ autant de passagers que plusieurs dizaines de voitures. C’est utile pour désengorger les centres urbains. Le bus pollue moins que la voiture et fait dépenser moins d’énergie que le métro ou le tramway.

Pour vous rendre au travail ou faire vos déplacements en ville, favorisez dans l’ordre la marche, le vélo, le transport en commun, le covoiturage. Adoptez une voiture avec une faible consommation en carburant ou une voiture électrique. Une voiture électrique produit moins de C02 qu’une voiture diesel ou essence. Il est préférable de conduire lentement lors des cinq premiers kilomètres, conduisez à vitesse régulière et arrêtez le moteur dans une file d’attente. Entretenez votre véhicule. Vérifiez l’état des pneus. Évitez de laisser votre moteur allumé sans raison et réduisez votre utilisation de la climatisation. Ce sont autant de points qui vous permettront de réaliser des économies et de préserver la planète.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *