Comment rendre la planète mieux durable en confinement ?

La mise en place du confinement depuis peu a changé nos habitudes sociétales. En ce moment où il faut rester chez soi pour se protéger du Covid-19, certaines mesures sont nécessaires afin de réduire davantage son empreinte écologique. Découvrez ci-après les bienfaits du confinement sur notre planète et quelques astuces pour réduire son empreinte carbone.

Qu’est-ce que l’empreinte carbone ?


A titre de rappel, l’empreinte de carbone est tout simplement un indicateur qui permet de mesurer l’impact d’une personne ou d’une entité sur le climat.
L’empreinte carbone est la quantité de carbone émise par votre consommation d’énergie et de matières premières. Elle se mesure en volume de CO2 émis par une entité. Cette mesure comprend les émissions de trois gaz à effet de serre : le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O). Ainsi, la pollution se mesure. L’empreinte carbone peut être calculée et ses effets réduits. D’ailleurs, le confinement qui nous a été récemment imposé a eu une influence notable sur notre volume d’émission de gaz à effet de serre. 

Les effets positifs du confinement

La menace terrible que représente la pandémie du Covid-19 oblige l’humanité à se confiner. En conséquence, c’est la planète qui prend un peu de répit. On a donc pu constater que l’absence de transport en commun, de véhicule influence le pic de pollution qui est très bas. Les frontières et les aéroports fermés font que les émissions aériennes sont en chute libre.

Par ailleurs, la fermeture des restaurants et autres lieux de loisir diminue également notre empreinte carbone en restauration. En revanche, cette diminution de l’empreinte carbone en restauration n’est pas spectaculaire car on ne peut nier l’achat en masse dans les supermarchés.
On constate aussi une hausse de la consommation en ligne. Mais, il faut reconnaitre que cette crise sanitaire sans précédent aura le mérite de nous faire reconsidérer nos modes de consommation ainsi que nous inciter à la construction d’un monde écoresponsable.

Réduire son empreinte carbone à la maison


Le confinement nous permet certes de réduire déjà notre empreinte carbone au niveau mondial mais nous pouvons toutefois chez nous renforcer cette action vitale pour la planète.
Il faut rappeler que les émissions de gaz à effet de serre ont également une cause numérique. En réalité, la surconsommation en Internet et en contenus numériques produit énormément d’empreintes de carbone. En raison du confinement, le streaming reste une des activités favorites des internautes. Du coup, les serveurs sont mis à rude épreuve et les besoins en électricité sont énormes.

Vous pouvez apprendre à économiser votre énergie en visitant ce site web.
Pour réduire son empreinte carbone quand on est chez soi on peut :

  •  Etre concis dans l’envoi de ses mails : les mails sont essentiels dans la vie professionnelle. Pourtant, les échanges superflus génèrent plus d’un kilo de CO2 surtout s’ils sont attachés d’une pièce jointe. Ceci est dû à l’électricité nécessaire pour les envoyer ou les recevoir. Nous vous conseillons de n’envoyer que des mails nécessaires et d’éviter le superflu.
  •  Bien sélectionner ses programmes de streaming : dévorer en continu des séries surtout en cette période de confinement augmente votre empreinte carbone. Des plateformes de streaming payant comme Netflix affirment avoir connu un bon de leur consommation d’énergie.
  •  Pour éviter cette situation, nous vous recommandons de visionner vos programmes en version standard plutôt qu’en HD. La Haute Définition consomme plus d’énergie que nécessaire. Nous vous conseillons aussi de ne pas laisser tourner vos séries si vous ne les visionnez pas. D’ailleurs, le contrôle parrainage totale directe énergie vous permet de faire des économies d’énergie. Toutes ces petites attentions vous permettront de réduire l’impact environnemental sur la planète.
  •  Reconsidérer sa consommation de vêtements : il est connu de tous que l’industrie de la mode est très pollueuse. À elle seule, elle reste en cinquième position des plus émetteurs de CO2 à l’échelle mondiale. Bien que vous ne puissiez faire du shopping physique, il vous est possible d’acheter en ligne. Et le e-commerce a augmenté en ces temps de confinement. N’achetez que si vous en avez réellement besoin. En réalité, un jean produit plus de kilos de CO2 qu’on ne saurait penser. Les bons comportements écologiques à adopter sont de porter effectivement les vêtements achetés, favoriser l’échange, privilégier la seconde main ou même louer des vêtements.

Par ailleurs, il faut aussi penser à laver de manière écologique ses vêtements. En effet, entretenir ses vêtements peut être source de gaspillage. Contenants de détergent, feuilles assouplissantes sont autant d’articles dont vous pourriez bien vous passer durant ce confinement. Nous vous recommandons de préférer des détergents en contenants en verre et donc réutilisables. Enfin, vous pouvez substituer aux feuilles assouplissantes des boules de laine. Elles vous permettront aussi de réduire par la même occasion le temps de séchage.

  •  Gérer efficacement vos déchets ménagers : jeter ses ordures augmente inexorablement votre empreinte carbone. Entreposés à la décharge ou dans des incinérateurs, ces déchets dégagent de grands gaz à effet de serre.  Pour éviter cette situation, nous vous suggérons d’éviter les achats de panique. Il s’agit tout simplement d’achats inconsidérés comme nous avons pu le constater durant cette pandémie du Covid-19. Compostez vos restes et n’oubliez pas de recycler. C’est le meilleur moyen pour réutiliser ce qui vous semble usé. Produisez le moins de déchets possible et surtout triez-les. La gestion efficace des déchets permet de réduire son empreinte de carbone.
  •  User de l’eau chaude avec réserve : en ces temps de confinement, vous prendrez plus de douches que d’habitude. Si la propreté de soi est conseillée, nous vous recommandons de veiller à votre consommation d’eau chaude. La surconsommation d’eau chaude produit plus de CO2 dans l’univers et chaque foyer peut avoir à son compte un grand nombre d’émissions. Vous pouvez toujours employer le contrôle parrainage total direct énergie pour faire comme toujours des économies d’énergie. Enfin, n’oubliez pas de prendre plus de douches que de bains. Les bains sont relaxants certes, mais constituent tout de même un gaspillage d’eau.

Comment accroître son écoresponsabilité ?

On penserait à tort que rester confinés nous permet de causer moins de dommages à la planète. Cependant, la réclusion en domicile pourrait bien faire augmenter notre influence négative sur la planète. Pour tendre à une planète durable, certains écogestes sont donc nécessaires à accomplir. Ceux-ci vous permettront de contrôler votre part de pollution dans celle réalisée à l’échelle mondiale. Ces écogestes répétés correctement vous permettront même de réaliser des prouesses en matière d’économie énergétique. Les écogestes n’ont pas juste un impact positif sur la planète, ils garantissent surtout pour les générations futures des ressources utiles pour leur survie.

L’un des premiers écogestes qui pourraient vous être utiles est par exemple l’amélioration de la qualité de l’air
Nous vous recommandons en cette période de confinement de renouveler constamment l’air de votre habitat. En général, une dizaine de minutes suffit pour l’aération de votre logement. Cette opération doit être faite toutes les fois que vous utiliserez un produit d’entretien ou que vous ferez la lessive. Enfin, n’omettez pas de fermer vos radiateurs. Cela vous permettra de contenir les pertes d’énergie.
En outre, l’autre écogeste est d’économiser l’énergie en cuisine. Durant ces moments de confinement, vous aurez en cette période de confinement, nous passons davantage de temps en cuisine. On polluera encore davantage. C’est pourquoi il faudrait encore plus développer nos écogestes. Vous pouvez par exemple songer à couvrir vos casseroles pendant la cuisson.

Cet écogeste vous permet de réduire votre consommation en électricité et en gaz. Mieux, vous pouvez fermer vos plaques électriques bien avant la fin de cuisson. Et, ayez le réflexe de ne pas ouvrir constamment la porte du four pour contrôler la cuisson de vos plats.
De plus, vous avez aussi le moyen de laisser refroidir vos plats avant de les conserver au froid. Cette attitude est salvatrice pour économiser de l’énergie. Puis, pensez à rincer à l’eau froide votre vaisselle.

L’écoresponsabilité se fait aussi en entreprise. Même confinés, vous pouvez jouer votre part de responsabilité. Si vous avez par exemple une imprimante, vous pouvez par exemple opter pour des cartouches à recharger. Vous n’aurez pas à changer les contenants, mais juste le contenu. Vous pouvez aussi opter pour des brouillons à réutiliser à plusieurs reprises.

L’écoresponsabilité consiste aussi à employer des mouchoirs en tissu, des lingettes désinfectantes réutilisables 
L’écoresponsabilité est une stratégie à ne pas négliger lors du confinement.

Éviter les mauvais gestes lors du confinement

Pour éviter une dégradation plus qu’importante de la planète, restez chez vous ! Un minimum de déplacements permettra de générer une pollution moindre que celle nous avons connue.
Au final, on retiendra que pour avoir une planète durable il faudra développer des comportements écoresponsables et profiter du confinement pour réduire l’empreinte carbone que nous avons sur la planète.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *