Culture de chanvre : Quels avantages pour l’environnement ?

Mal perçue, la culture du chanvre ne fait toujours pas l’unanimité. Pourtant, cette plante très populaire fait le bonheur de nombreuses personnes à travers le monde. En effet, le CBD qui est l’un de ses dérivés a prouvé son efficacité dans le traitement de nombreux malaises. Et le chanvre s’est lui-même révélé très utile dans divers domaines (textile, fabrication de plastique, papeterie, etc.). D’un point de vue écologique, sa culture a également beaucoup d’avantages. Découvrez dans cet article quelques bienfaits environnementaux liés à la culture du chanvre.             

L’amélioration de la qualité des sols

C’est un secret de polichinelle : l’usage des pesticides et des engrais est monnaie courante dans les plantations aujourd’hui. Ces auxiliaires de cultures se sont pourtant révélés nocifs pour les sols. En effet, ils affectent l’acidité, l’alcalinité et la présence de fertilisants naturels dans ces derniers. Les dégradants ainsi. Une situation qui peut engendrer une perte de qualité des cultures et une baisse du rendement. Sans oublier le dérèglement de l’écosystème.

Heureusement, le chanvre s’est révélé très efficace dans l’amélioration de la qualité des sols. D’après certaines études, la plante aurait la capacité de réduire sensiblement les concentrations d’éléments chimiques toxiques présents dans le sol. De plus, elle n’a aucun agresseur naturel (insectes ou rongeurs). Il est donc inutile de se servir de pesticides pour sa culture.     

La fixation du carbone

La réduction du taux de carbone dans l’atmosphère est l’un des principaux objectifs du siècle présent. Un objectif que la culture de chanvre peut aider à réaliser. En effet, le chanvre est en mesure de capter le CO2 de l’air. On dit que sa culture est « carbone négative ». Les études ont montré que le chanvre captait plus de dioxyde de carbone par hectare que toute autre culture commerciale ou forestière. C’est l’une des meilleures solutions pour lutter contre le réchauffement climatique. Pour ceux qui se demandent à quoi sert tout le carbone absorbé, sachez qu’il aide la plante à faire croître ses tiges et ses feuilles. Raison pour laquelle certains plants peuvent faire 2 fois la taille d’un homme.      

Une matière première durable pour des produits écologiques 

Le chanvre sert beaucoup dans l’industrie. De la tige aux fleurs en passant par les feuilles et les graines, aucune partie de cette plante n’est inutile. Mais qui dit industrie, dit pollution. Heureusement, le chanvre n’est pas une matière première comme les autres. Toutes les parties du chanvre sont des sources durables pour la fabrication de produits et de matériaux. Vous l’aurez compris, les produits issus de la transformation du chanvre sont généralement bio. La plante peut servir à la production de :

Par ailleurs, le chanvre est très riche en CBD (cannabidiol). Cette substance sert aujourd’hui à la fabrication de remèdes bio. Sur CBD Monkey, vous trouverez une panoplie de produits bienfaisants à base de CBD légal en France.

La faible consommation d’eau

Pour finir, sachez que la culture de chanvre ne nécessite qu’une faible quantité d’eau. Vous avez affaire à une plante très résiliente face à la sécheresse. Selon les études, sa culture nécessiterait 4 fois moins d’eau que celle du coton avec un rendement bien plus prolifique. Le gaspillage d’eau n’est donc pas à craindre lorsqu’on cultive du chanvre. Un autre bien pour l’environnement.  

Auteur du message: Etienne

Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.