Entretenir son récupérateur d’eau de pluie : quelles étapes suivre ?

Outil indispensable pour un jardin bien entretenu, le récupérateur d’eau de pluie offre une multitude d’avantages uniques. En effet, outre l’approvisionnement en eau, le récupérateur permet de réaliser quelques économies intéressantes tout au long de l’année et de respecter la nature par la même occasion. Toutefois, afin de bénéficier de tous les avantages offerts par votre récupérateur, il est nécessaire de l’entretenir de temps à autre. Quelles sont les étapes à suivre ? À quelle fréquence faut-il nettoyer son récupérateur d’eau de pluie ?

Quelle est la fréquence de nettoyage d’un récupérateur d’eau de pluie ?

D’un point de vue écologique et économique, le récupérateur d’eau de pluie est un outil dont tous les jardins doivent être équipés. Comme son nom l’indique, l’appareil est un dispositif dont le but est de recueillir l’eau de pluie afin que celle-ci soit réutilisée. Il est ainsi possible d’arroser les plantes et de nettoyer les outils de jardinage sans pour autant avoir recours à l’eau du robinet.
Cependant, malgré le filtre qui équipe le collecteur d’eau, force est de constater que certains débris volants comme les feuilles d’arbre, les insectes ainsi que les aiguilles de sapin tombent dans le collecteur. Avec le temps, ces débris organiques se décomposent. Cela a pour effet de générer des odeurs et de produire une eau de mauvaise qualité. Afin de remédier à cela, le nettoyage de votre récupérateur d’eau est nécessaire.

S’il est vrai que la procédure de nettoyage d’un récupérateur d’eau peut sembler impressionnante, sachez qu’en vérité, il n’en est rien. La tâche est assez rapide à réaliser, et la chose est d’autant plus acceptable si l’on tient compte du fait que le nettoyage d’un récupérateur d’eau doit se faire une à deux fois par an.

Quelles sont les étapes à suivre pour nettoyer un récupérateur d’eau ?

Le récupérateur d’eau de pluie est composé de trois éléments principaux qui sont :

  •  la gouttière ;
  •  le collecteur filtrant ;
  •  la cuve.

Chacun de ces éléments doit être nettoyé avec le plus grand soin afin d’assurer le bon fonctionnement de l’appareillage dans son ensemble. En outre, il convient de préciser qu’il existe deux types de récupérateurs d’eau : le récupérateur d’eau aérien et le récupérateur enterré. Sachez que les procédures de nettoyage sont à peu près les mêmes pour les deux types d’appareils. Il existe cependant quelques subtilités, mais celles-ci concernent principalement le nettoyage de la cuve.

Le nettoyage de la gouttière

Dans le cas où l’environnement autour de la gouttière serait composé de beaucoup d’arbres, il est recommandé de procéder à un nettoyage au moins une fois par an. Les feuilles, les insectes et autres débris volants se retrouvent souvent coincés dans la gouttière. Afin de les déloger, il est possible de simplement ramasser les débris en question. Toutefois, il est également possible de se servir de nettoyeurs à haute pression afin de vous faciliter la tâche. Ces appareils sont destinés à une multitude d’usages, et il est possible de s’en procurer sur de nombreux sites de vente en ligne. N’hésitez donc pas à vous offrir le top des nettoyeurs à haute pression si vous en avez l’occasion.

Compte tenu de la hauteur à laquelle elle est installée, il n’est pas rare que la gouttière soit inaccessible. Il est donc difficile de réaliser une inspection afin d’estimer le moment du nettoyage. Afin de remédier à cela, l’une des astuces les plus utilisées consiste à fixer un téléphone ou une caméra à un bras télescopique ou à un balai afin d’avoir un visuel sur la gouttière.

Le nettoyage du collecteur d’eau filtrant

Comme c’est le cas pour la gouttière, le collecteur d’eau de pluie est à nettoyer au minimum une fois par an. Toutefois, avant d’y procéder, il est recommandé de vérifier qu’aucune salissure n’est bloquée dans la descente de gouttière qui est située au-dessus. En ce qui concerne le processus de nettoyage proprement dit, sachez que cela dépend en partie du type de collecteur installé avec votre récupérateur de pluie. En effet, certains collecteurs d’eau ont besoin d’être enlevés de la gouttière pour être nettoyés, alors qu’il suffit de soulever le couvercle du collecteur pour avoir accès au filtre sur certains modèles.
En somme, le nettoyage du collecteur d’eau dépend avant tout du modèle de celui-ci. Afin de connaître le modèle de votre collecteur, référez-vous au manuel d’utilisation de votre appareil. Une fois que vous aurez toutes les informations, vous serez en mesure de procéder à un nettoyage facile, sans risquer d’endommager votre récupérateur d’eau.

Le nettoyage de la cuve

Beaucoup de gens l’ignorent, mais l’intérieur de la cuve de votre récupérateur d’eau est la partie la plus salissante de l’appareil. Force est de constater qu’au fil des saisons, la cuve accumule une multitude de débris qui finissent par former de la vase.
La première étape du processus de nettoyage consiste à enlever le bouchon de vidange afin de laisser s’écouler l’eau sale contenue dans la cuve. Penchez ensuite la cuve à l’horizontale afin de la déposer au sol. En passant par le couvercle supérieur de la cuve, servez-vous d’un jet d’eau à haute pression afin de décrocher les sédiments et autres impuretés qui se sont accumulées dans le réservoir. Une fois cette tâche effectuée, veillez à remettre la cuve dans sa position d’origine.

Afin de limiter la prolifération d’algues dans la cuve, il est recommandé de verser au fond du récipient une toute petite quantité d’eau de javel diluée ou de chlore. Cette astuce permet également de désinfecter les parois de la cuve, mais il est vivement recommandé de procéder avec précaution lors de la manipulation de produits comme l’eau de javel et le chlore.

Qu’en est-il du nettoyage d’un récupérateur d’eau enterré ?

Il est important de savoir que la plupart des procédures de nettoyage précédemment énoncées sont applicables aussi bien au récupérateur aérien qu’au modèle enterré. Toutefois, en ce qui concerne le nettoyage de la cuve, une précaution supplémentaire est à prendre pour ceux qui possèdent un récupérateur d’eau enterré.

Sur les cuves enterrées, l’emplacement du filtre est étudié afin d’en faciliter l’entretien. Pour ce faire, vous devez soulever le couvercle de la trappe de visite de la cuve. Le filtre étant amovible, il est possible de l’enlever sans la moindre difficulté. Une fois le filtre retiré, débarrassez-le des végétaux et autres déchets coincés dedans avant de le passer au jet d’arrosage. Il est ici vivement recommandé de ne pas faire usage d’un nettoyeur à haute pression, car les parois filtrantes résisteraient mal à une telle puissance.
En ce qui concerne le nettoyage de la cuve en elle-même, il faut au préalable la vider entièrement avant de débrancher la pompe et de sécuriser les accès. Sachez que ces précautions de sécurité doivent être suivies à la lettre afin d’empêcher qui que ce soit de tomber dans la cuve par accident.

Si la cuve contient de gros déchets, enlevez-les à la main ou à l’aide d’une pelle. En ce qui concerne les déchets plus petits, l’usage d’un aspirateur fait parfaitement l’affaire. Procédez ensuite à un brossage méticuleux de la cuve suivi d’un rinçage à l’eau claire. Notez que dans cet espace confiné, l’usage de produits chimiques est à proscrire. Il en va de même pour les produits qui émettent des vapeurs nocives.

Quelques astuces à savoir pour prendre soin de son récupérateur d’eau

S’il est vrai que le nettoyage du récupérateur s’effectue une ou deux fois par an, il existe une multitude de conseils à mettre en pratique afin de prolonger la durée de vie de votre appareil.

  •  Lorsque vous possédez un récupérateur d’eau aérien, il est recommandé de le vidanger avant l’hiver afin d’éviter les dégâts dus au gel. En outre, les meilleurs moments pour procéder à un nettoyage de votre récupérateur sont avant et après l’hiver.
  •  Au fil du temps, il n’est pas rare que les joints d’étanchéité de votre récupérateur montrent des signes d’usure. Dans ce cas, il est plus que recommandé de les remplacer dès que vous en avez l’occasion.
  •  Lors du processus de nettoyage du filtre d’un récupérateur d’eau enterré, il est conseillé de vérifier également les tuyaux adjacents. Ceux-ci peuvent en effet être encrassés dans certains cas. Veillez à les nettoyer si besoin est.

Même s’il s’agit d’astuces simples à mettre en pratique, force est de constater que nombre de personnes ignorent ces précautions d’usage qui ont pourtant pour unique objectif de vous aider à mieux prendre soin de votre matériel.

Conclusion

En définitive, l’entretien d’un récupérateur d’eau de pluie s’avère être une tâche relativement simple si vous avez de l’expérience dans l’exécution de toutes les procédures. Toutefois, il est toujours recommandé de se faire accompagner si vous tenez à procéder au nettoyage personnellement. Autrement, sachez qu’il est possible de confier l’entretien de votre récupérateur à une entreprise spécialisée.

Il est d’ailleurs important de savoir que l’entretien et le nettoyage du récupérateur d’eau sont imposés par la loi. De fait, les utilisateurs doivent tenir à jour un carnet d’entretien sanitaire circonstancié et daté. Sachez également que des contrôles sont menés par des agents techniques du service des eaux. En cas de découverte d’un risque de contamination du réseau public, des sanctions peuvent être prises si l’utilisateur refuse de remédier à la situation.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *