Investissement Socialement Responsable : comment s’y prendre ?

Plutôt que d’immobiliser de l’argent sur un compte courant non rémunéré, les personnes préfèrent généralement le fructifier. Et parmi les nombreuses possibilités qui s’offrent, les placements financiers constituent l’une des solutions les plus dynamiques. Cependant, l’usage destiné à ces fonds ne relève pas toujours des pratiques éthiques, encore moins écologiques. Heureusement l’ISR vient révolutionner l’univers des investissements. Dans cet article, découvrez comment vous y prendre.

Bien comprendre l’ISR

De façon simple, l’Investissement socialement Responsable (ISR) est un ensemble de critères pour une finance éthique et vertueuse. Pour les sociétés de gestion qui s’engagent à respecter ce label, cela entraîne une approche spécifique quant aux stratégies d’investissement mises en œuvre. Dans ce cas, les supports d’investissement sont choisis en se basant d’une part sur les critères habituels (performances des entreprises, perspectives de croissance, etc.), puis sur des règles éthiques. Autrement dit, il faut tenir compte des éléments suivants :

  • la performance financière ;
  • le profil du risque ;
  • et les critères ESG.

Entendez par critères ECG les règles environnementales, sociales et de Gouvernance. Les supports peuvent être de différentes natures, il peut s’agir de produits classiques telles que les actions, les obligations, les assurances-vie, voire des participations dans des entreprises non cotées, etc. Pour ceux qui opteraient pour une assurance vie (dispositif d’épargne très populaire en France), vous pourriez par exemple investir sur l’assurance-vie Goodvie. Ce contrat est investi sur des fonds d’investissement s’engageant à respecter l’Accord de Paris, avec des objectifs forts en termes de limitation des émissions de CO2 permettant de lutter contre le réchauffement climatique.

L’assurance vie Goodvie est proposée par la société Goodvest. Il s’agit d’une nouvelle société Fintech française qui s’est donnée pour obligation de faire fructifier l’épargne en assurance-vie tout (fiscalement intéressant) en donnant le moyen aux épargnants d’investir leur épargne dans des causes et des entreprises qui n’entrent pas en contradiction avec leurs valeurs. Il existe d’autres solutions pour investir dans des placements responsables et écologiques, par exemple investir en direct dans des fonds labellisés, dans ce cas, c’est à l’épargnant de prendre en main son allocation. Gérer son allocation n’est pas à la portée de tous, les sociétés de gestion et Fintech proposant une gestion de l’épargne clef en main avec des engagements forts en termes tels que ceux imposés par le label ISR sont donc très intéressants pour les épargnants.

Choisir un placement ISR

Comme vous l’aurez remarqué, les possibilités de placement ISR sont multiples. Par conséquent, le choix peut s’avérer délicat pour celui qui ne sait pas s’y prendre. Alors, pour mettre toutes les chances de son côté, il est recommandé de vous baser sur vos objectifs et valeurs.

Ainsi, pour réaliser un placement sur les fonds les mieux côtés en éthique, priorisez les sociétés qui ont pour fondement des critères ESG. Vous les reconnaitrez à travers leurs indices tels que l’ASPI Eurozone. C’est le cas par exemple de Goodvest qui milite dans les domaines de l’écologie, de l’éthique et du développement durable. Avant de vous y lancer, vous pourriez faire une enquête sur elle à travers les avis sur Goodvest. Cette option convient aussi aux militants écoresponsables qui voudraient s’engager dans des approches thématiques.

Pour ceux qui ont « l’âme actionnaire », il est possible de prendre des engagements actionnariaux. Cette action vous permettra de militer au sein des assemblées générales de vos sociétés d’investissement, et pourquoi pas infléchir la stratégie de l’entreprise.

Il existe encore de nombreux autres types de placements éthiques auxquels vous pouvez souscrire. Si vous ne parvenez pas à faire un choix, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un expert financier.

Quelques conseils pour réussir un placement ISR

Avant d’investir sur un fonds ISR, il est indispensable de se renseigner au mieux sur celui-ci, pensez systématiquement à consulter le document d’information clé pour l’investisseur (DICI). De plus en plus d’établissements financiers proposent des placements ISR, l’offre de supports s’est donc très élargie ces dernières années, mais tous les fonds ne se valent pas. Il faut veiller à ce que les frais de gestion ne soit pas excessifs. Aussi, il est possible de consulter les performances historiques des fonds, c’est un réflexe à avoir au moment de choisir entre plusieurs fonds. Ces dernières années, les meilleurs fonds ISR affichent des performances équivalentes voire supérieures à celles des fonds standards.

Ensuite, pour réduire les risques de perte, il est préférable de toujours diversifier les placements. Restez donc prudent en plaçant une part de votre épargne sur des placements sécurisés (livrets ou fonds euro), et une autre part sur des supports plus dynamiques tels que les fonds ISR, voire des actions d’entreprises vertueuses détenues en direct (éventuellement logées dans un plan épargne en actions).

Auteur du message: Etienne

Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.