Isolation thermique des murs : avantages et différentes techniques

La réalisation de travaux d’isolation thermique dans la maison et surtout au niveau des murs reste l’un des principaux leviers pour économiser de l’énergie. L’isolation thermique des murs permet aussi d’augmenter de manière significative le confort à l’intérieur du logement, indépendamment des saisons. L’efficacité de votre isolation est déterminée par le matériau utilisé et celui-ci joue un rôle prépondérant sur le budget à prévoir. Même si le coût peut sembler un frein aux travaux, il existe de nombreuses aides pour accompagner les propriétaires.

Isoler les murs à l’intérieur d’un logement : quel intérêt ?

Les avantages d’une isolation thermique des murs intérieurs de la maison sont divers, mais l’atout principal reste l’économie d’énergie. En effet, un logement mal isolé constitue une véritable passoire thermique et énergivore, et jusqu’à 25 % des déperditions de chaleur se font à travers les murs.

De plus, combiner l’isolation de vos façades à celles de vos fenêtres constitue un véritable levier pour réduire votre consommation en matière de chauffage et optimiser votre confort thermique. L’isolation par l’intérieur n’est pas la seule technique utilisée pour isoler une maison. Vous pourriez également opter pour l’isolation des murs par l’extérieur qui permet non seulement d’améliorer l’efficacité thermique du logement, mais aussi d’éviter le ravalement de façades.

Elle permet aussi d’améliorer l’esthétique des murs grâce au large catalogue de finitions qu’elle offre. En outre, cette technique ne réduit pas la surface disponible dans vos pièces comme l’isolation par l’intérieur. L’isolation thermique des murs joue aussi un rôle en ce qui concerne l’isolation phonique de votre logement par rapport aux bruits aériens externes et le confort ressenti pendant l’été. Au cours de la saison froide, elle conserve la chaleur à l’intérieur des pièces de la maison. Durant la saison estivale, elle maintient la fraîcheur.

Quelles sont les différentes solutions pour l’isolation thermique des murs intérieurs ?

Il existe plusieurs solutions pour procéder à l’isolation thermique des murs par l’intérieur de la maison.

L’isolation sous ossature métallique

Isoler vos murs sous ossature métallique reste l’une des solutions les plus polyvalentes permettant de fermer soigneusement les parois de l’habitation. Elle consiste à poser l’isolant au mur sous la forme d’un rouleau et à le fixer à l’aide de montants métalliques. Le professionnel utilisera par la suite une plaque de parement pour recouvrir la façade. Cette technique s’adapte à toutes les pièces de la maison, peu importe leur ancienneté. Installée dans un logement neuf, cette méthode d’isolation permet de mettre en place des isolants très efficaces et dont les résistances thermiques conviennent parfaitement à la construction des habitations à basse consommation d’énergie.

Par ailleurs, grâce à sa capacité à corriger les irrégularités à la surface des murs, elle est aussi appropriée pour les travaux de rénovation. De plus, elle s’adapte à toute forme de contrainte, qu’il s’agisse d’un décrochement de façade, d’aspérité ou encore d’humidité. Vous pouvez également avoir recours à ce système pour vos murs mitoyens qui nécessitent une isolation phonique de qualité. En outre, la procédure de pose de l’isolation sous ossature métallique reste très pratique, rapide et surtout génère moins de déchets sur le chantier que les autres procédures d’installation.

L’isolation par doublage collé

La méthode d’isolation par doublage collé combine l’isolant à une plaque de plâtre. Une fois le collage réalisé entre ces deux éléments, l’ensemble est fixé à la façade grâce à un mortier adhésif. Toutefois, pour mettre en œuvre de ce système requiert deux conditions essentielles. D’un côté, le mur doit présenter une surface parfaitement lisse afin que les parois soient bien calfeutrées. À la différence de l’isolation sous ossature métallique, cette procédure ne permet pas de corriger les surfaces qui présentent des irrégularités.

De l’autre côté, la découpe de l’isolant du côté froid pour favoriser le passage des gaines et réseaux est interdite, sauf si vous utilisez de la laine minérale. Plusieurs options s’offrent donc à vous : encastrer la paroi pour faire passer les gaines et réseaux ou leur frayer un passage à travers l’isolant du côté chaud. Par ailleurs, lorsque les travaux d’isolation concernent une maison ancienne, il faudra installer une lame d’air continue non ventilée en fonction de l’état de la façade. Le plus judicieux reste de vous conformer aux règlementations en vigueur dans les DTU ainsi que les avis techniques des matériaux choisis.

Il est absolument interdit d’installer l’isolant directement sur la surface d’un mur humide au risque de favoriser le développement de pathologies au fil du temps. Les différentes sources d’humidité doivent être recherchées et traitées avant tous travaux d’isolation.

Quel matériau utiliser pour l’isolation par l’intérieur de votre logement ?

En dehors de la technique de pose de votre système d’isolation, il importe également de s’attarder sur les différentes options de matériau qui se présentent à vous. Vous avez le choix entre trois grandes catégories de matériaux isolants auxquelles s’ajoutent ceux de dernière génération qui ne sont pas encore bien connus du public.

Les matériaux synthétiques

Les matières telles que la mousse, le polystyrène expansé ou extrudé et le polyuréthane présentent l’avantage d’être économiques, peu encombrants et surtout insensibles à l’humidité. Bien que ces solutions soient très efficaces et résistantes au tassement, leur impact sur l’environnement reste assez grand et elles offrent très peu de protection contre la chaleur estivale.

Les matériaux d’origine naturelle

La classe des isolants naturels comprend les fibres de bois, la paille, la laine végétale, le liège ou encore le lin. Ces matières offrent une très bonne protection contre les hautes températures durant l’été et favorisent l’évacuation de la vapeur d’eau. Toutefois, elles sont très sensibles aux flammes et constituent des alternatives très onéreuses.

Les matériaux minéraux

Par ailleurs, les isolants comme le verre cellulaire, l’argile expansée ou la laine de verre demeurent les solutions les plus utilisées dans le monde. En matière de coût, ils sont bien plus avantageux que les autres catégories et ils offrent une très bonne résistance aux flammes. Toutefois, leur impact sur l’écosystème est assez élevé et ils sont très sensibles au tassement. De plus, ils ne protègent pas assez la maison pendant les périodes de chaleur estivales.

En outre, les matériaux de dernière génération regroupent des isolants tels que l’aérogel ou encore la peinture isolante. En matière d’efficacité énergétique, ils présentent un très bon potentiel, mais restent très chers pour le moment. 

Combien faut-il prévoir pour l’isolation thermique de son habitation ?

Le coût des travaux pour isoler vos murs dépend de plusieurs facteurs. Il s’agit essentiellement :

  • du matériau utilisé ;
  • de la surface à isoler ;
  • de la main-d’œuvre ;
  • de la technique d’isolation choisie.

En ce qui concerne ce dernier critère, la technique de l’isolation par l’intérieur demeure la procédure la moins onéreuse et la plus rapide. Par ailleurs, il importe également d’évaluer la conductivité thermique offerte par l’isolant de votre choix. Ce facteur détermine la capacité de la matière à laisser passer la chaleur, plus la conductivité du matériau est élevée, moins il sera efficace. Ainsi, en comptant la main-d’œuvre vous devez prévoir entre 50 et 90 euros le m² pour isoler vos murs à l’intérieur. Ce tarif est grandement influencé par l’isolant que vous choisissez d’utiliser. D’ailleurs, pour commencer les travaux, vous n’avez pas besoin de l’obtention d’un permis administratif particulier.

Quelles sont les aides prévues pour accompagner les propriétaires dans leurs travaux de rénovation ?

Dans le but d’encourager les propriétaires à effectuer les travaux réduisant la consommation énergétique, plusieurs subventions sont mises à leur disposition.

MaPrimeRénov »

Aide à la subvention énergétique, MaPrimeRénov’ se calcule en fonction de vos revenus et du gain écologique obtenu à l’issue des travaux. À noter qu’il est essentiel que la procédure d’isolation soit effectuée par des entreprises reconnues garantes pour l’environnement (RGE) pour bénéficier de l’aide. Pour un ménage avec un revenu faible, la subvention peut s’élever à 25 euros par m². En revanche, un foyer qui possède un revenu très élevé bénéficiera d’une prime de 15 euros par m². Vous pouvez avoir plus de précision sur le montant exact de l’aide qui vous sera accordé en vous servant d’un simulateur en ligne.

Afin d’obtenir votre aide, rendez-vous sur le site MaPrimeRénov’ et créez un compte avant de déposer votre demande. Une fois votre dossier étudié par l’Anah, cette dernière déterminera si vous êtes éligible à la prime. Transmettez par la suite la facture de vos travaux réalisés par une structure RGE sur votre espace personnel pour recevoir la subvention par virement bancaire.

La TVA à taux réduit

Comme de nombreux travaux de rénovation, d’amélioration ou d’aménagement, l’isolation thermique des murs est également soumise à la TVA à taux réduit de 5,5 %. Toutefois, il importe de bien préserver vos factures, car on pourrait vous les demander au moment opportun. De plus, il faut aussi que vos travaux soient éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique.

La prime énergie

La prime énergie est une aide versée par les entreprises actives dans le domaine de l’énergie et notamment Effy. Elle permet le financement de plusieurs travaux de réduction énergétique dans le bâtiment, dont l’isolation thermique des murs par l’intérieur. Néanmoins, pour l’obtenir, vous devez remplir certaines conditions. La construction de votre logement doit être achevée depuis au moins deux ans et les isolants doivent également bénéficier de certaines certifications.

Auteur du message: Etienne

Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.