La différence entre recyclage et upcyclage

De nouvelles techniques et solutions sont constamment développées pour lutter contre la dégradation de l’environnement et réduire le déversement de déchets dans la nature. C’est dans ce sens que le concept « d’upcycling » a vu le jour, en lien direct avec le recyclage classique. Recourir à l’une de ces méthodes, c’est participer activement à l’instauration d’un développement durable. Mais quelle est la différence entre ces deux concepts ? Voilà ce que nous tenterons d’expliquer dans cet article.

Présentation de « l’upcycling »

Pour fait court, ce principe consiste à augmenter la durée de vie d’un objet. Pour aller plus loin, il s’agit d’un processus de transformation qui apporte de la valeur ou une plus-value à un ancien produit, comme un meuble qui aurait autrement été jeté ou détruit. C’est donc une forme de recyclage spécifique qui demande beaucoup de créativité. Cette technique intervient dans plusieurs domaines et présente de nombreux avantages.

Les avantages de cette solution et quelques limites

L’upcycling est une excellente pratique qui rime bien avec l’objectif zéro déchet. Cette technique réduit considérablement la production et le rejet de matières nocives dans l’environnement. Elle contraint les industries à ralentir la fabrication intensive de nouveaux articles, ce qui contribuera à une diminution de la pollution. Faire du upcycling est donc un geste écologique, et c’est aussi une façon de faire parler votre imagination. En effet, si vous êtes assez créatif, vous pouvez par exemple customiser des vêtements. Il est également possible de transformer des bouteilles en pied de lampe.

Upcycler c’est aussi une belle opportunité pour les secteurs comme la mode, la décoration, etc. D’ailleurs, il existe de nombreux magasins qui sont spécialisés dans la vente des produits vintages. Vous pouvez trouver des boutiques en ligne comme Old-upcycling.com, par exemple, où vous pourrez vous procurer des meubles anciens auxquels on a offert une seconde vie. Toutefois, l’upcycling n’est pas sans limites. Bien évidemment, c’est une opération qui demande beaucoup de temps et de réflexion, et aussi de quelques compétences pratiques pour rénover et embellir ces vieux objets. Qui plus est, vérifiez bien que le matériel que vous utiliserez pour remettre vos vieilles affaires au goût du jour ne coûte pas plus cher ou ne soit pas encore plus polluant.

upcycling

Quelques idées de créations à réaliser

Vous pouvez fabriquer de nombreux objets grâce à l’upcycling. Avec des palettes en bois par exemple, il est possible de créer des canapés, ou même des tables. Ces derniers sont idéaux pour servir de meubles de jardin. Les pneus usés dont personne ne veut ont également leur utilité, et vous pouvez les transformer en paniers pour les animaux de compagnies. Vous pouvez aussi vider vos caisses de boissons, et vous en servir comme meuble de rangement. Vous pouvez y mettre vos chaussures, vos vêtements et bien d’autres objets. Également, à partir des propriétés imperméables des sacs de riz, vous pouvez créer un nouveau sac. Pour ce faire, vous aurez besoin d’élastiques, de coton et de quelques connaissances en couture. Pour finir, ne jetez pas vos paquets de graines, car il est possible de les coller sur du papier blanc et de les encadrer. C’est un excellent moyen pour mettre en valeur vos murs ou vos tables. Les bouteilles peuvent aussi être transformées en vases, et vous pourrez y insérer des fleurs ou même des pièces d’argent. Pour tout résumer, l’upcycling est un art qui obéit à la règle : « rien ne se perd, tout se transforme ».

Focus sur le concept de recyclage

Contrairement à l’upcycling, le recyclage consiste à relancer le cycle de vie d’un produit abîmé. Ce dernier passe donc par une nouvelle transformation pour retrouver son état originel. C’est une manière de confectionner des outils neufs avec des résidus d’objet. Par exemple, le sachet plastique peut être utilisé pour la fabrication de tissus polaires. Cette pratique présente de nombreux avantages, mais aussi des limites.

Avantages du recyclage

Tout comme pour l’upcycling, recycler minimise les risques de pollution. Il favorise la réutilisation des déchets dangereux comme le plastique, les cannettes et les produits chimiques. Cette solution joue également un rôle important dans la protection de l’environnement, et réduit l’exploitation intensive des ressources naturelles.

Le papier recyclé, par exemple, servira continuellement à en fabriquer de nouveau au lieu d’abattre davantage d’arbres. Le processus de recyclage implique aussi une combustion minimale, et le rejet de gaz à effet de serre dans l’atmosphère est donc considérablement réduit. De même, les produits obtenus à la fin de la transformation ont pratiquement un impact nul sur la dégradation de la planète.

Quelques limites du recyclage

Le recyclage n’est pas sans inconvénient. Il est important de notifier que les sites de transformation sont en général peu hygiéniques. Ils sont donc des terrains propices à la propagation des maladies infectieuses. De plus, de nombreux produits chimiques sont généralement présents dans les déchets, et ces derniers sont très dangereux pour la santé et la planète. Il est donc indispensable d’améliorer la salubrité de ces endroits. Sur le plan économique, le recyclage n’est pas toujours rentable, car il nécessite un investissement encore plus élevé. En effet, il faut que les industries s’équipent davantage, avec par exemple une nouvelle unité de transformation, des véhicules pour le transport et le recrutement de personnel, ce qui peut représenter des charges pesantes pour les entreprises.

Faut-il recycler ou upcycler ?

L’upcycling, tout comme le recyclage, s’accompagne de plusieurs avantages, mais a également ses limites. Il est donc difficile de faire un choix, surtout que les deux techniques poursuivent le même objectif. Il vous revient alors d’opter pour la méthode qui vous semble plus adaptée. Toutefois, il faut reconnaître que l’upcycling est encore bien plus écologique que le recyclage.

Il faut donc retenir que l’upcycling et le recyclage sont de bonnes pratiques qui valorisent toutes deux la protection de l’environnement. Néanmoins, elles sont assez différentes. L’une consiste à donner une seconde vie à des déchets en les remettant au goût du jour ou en leur donnant une nouvelle fonction, et l’autre retransforme totalement un produit en le détruisant et en le reconstruisant.

Auteur du message: Etienne

Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *