Les bonnes pratiques à connaître pour prendre soin de ses cultures

Il est assez simple d’entretenir vos cultures afin qu’elles soient en bon état lorsque vous leur offrez les meilleurs traitements. En effet, il existe quelques bonnes pratiques que vous devrez connaître si vous souhaitez prendre soin de vos cultures en tant que professionnel ou particulier. Grâce à ces conseils, elles demeureront en parfaite santé aussi longtemps que possible. Voici, pour vous épauler, les bonnes pratiques à connaître pour entretenir ses cultures et vous lancer dans l’aventure.

Arroser les cultures avec beaucoup d’eau et enlever régulièrement les mauvaises herbes

La première bonne pratique à connaître est d’arroser vos cultures avec suffisamment d’eau. En effet, l’environnement à proximité et les éléments naturels sont deux éléments clés à considérer pour prendre soin de vos cultures. La quantité d’eau qu’il faut à vos cultures dépend de vos terres et de la météo.

Pour analyser tous les éléments ayant un lien avec la météo, procurez-vous sur des sites spécialisés en matériel d’agriculture un thermomètre, pluviomètre et enregistreur de température qui vous seront d’une très grande utilité. Généralement, il faut arroser 2 à 3 fois par semaine vos cultures à l’aide d’un arrosoir ou d’un système de pulvérisation. Aussi, ne laissez pas vos terres sécher, devenir friables ou poussiéreuses. Il est essentiel d’apporter la quantité d’eau suffisante pour chaque type de culture.

En plus d’être néfastes pour vos cultures, les mauvaises herbes poussent assez rapidement. Elles sont peu agréables à l’œil et dérobent l’espace et les nutriments du sol destinés à vos cultures. C’est pour cela que vous devez les arracher aussitôt que vous les voyez sortir de terre. Vous pouvez également freiner l’évolution des futures mauvaises herbes en arrachant la totalité de leurs racines.

cultures

Recouvrir les plantations de paillis et couper les plantes mortes ou malades

Le paillis est un compost organique que vous placez sur la terre de vos cultures pour bloquer les mauvaises herbes et capturer l’humidité. En s’y mélangeant au fur et à mesure, le paillis apportera des nutriments à la terre et participera à une meilleure croissance de vos cultures. Sur l’ensemble de vos plantations, vous pouvez ajouter une couche de 5 à 8 centimètres de paillis. Toutefois, évitez de recouvrir la base de vos cultures avec du paillis sinon vous limiterez leur évolution.

Après cela, coupez les plantes mortes ou malades. Si les plantes malades ne sont pas maîtrisées, elles pourront très vite contaminer toutes vos plantations. C’est d’ailleurs pareil pour une plante endommagée. En ne retirant pas les parties mortes, le reste de la plante subira des dommages. Pour éviter les dégâts conséquents dans un tel cas, coupez les branches à leur base à l’aide d’une paire de sécateurs. Pour finir, jetez les branches coupées loin des cultures pour ne pas les contaminer.

Fertiliser les cultures au moins une fois par mois

Les cultures obtiennent des nutriments grâce à l’environnement dans lequel elles se retrouvent. Mais quand il n’y en a pas assez, elles ont besoin d’engrais. Ainsi, vous devrez trouver l’engrais compatible avec les besoins en minéraux de vos cultures. Ensuite, il vous faudra pulvériser ou saupoudrer l’engrais sur les cultures au minimum une fois par mois selon les indications sur l’emballage.

Vous n’aurez pas besoin d’enfouir l’engrais dans le sol, car, avec le temps il se mélangera tout seul. Si vous n’avez pas une idée de l’engrais à utiliser, demandez des conseils auprès de spécialistes.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *