Mobilité verte : quels sont les bons gestes à adopter ?

Face aux inconvénients des changements climatiques, de multiples initiatives se développent afin de sauver la planète. Dans cette optique, chaque acteur de la société, à différents niveaux, veut apporter sa modeste contribution pour réduire les émissions des GES.

Fort de cela, un véritable changement se note de plus en plus dans le choix de la mobilité des citadins. On parle alors de la mobilité verte ! Si vous souhaitez en apprendre plus cette pratique, vous êtes au bon endroit.

Opter pour une mobilité douce en ville


À travers l’initiative de la mobilité alternative, les travailleurs urbains sont appelés à délaisser progressivement leurs moyens de transport classiques. Ainsi, les véhicules classiques pourront être remplacés par des moyens de déplacement écologiques. Autrement dit, pour vos déplacements en ville, faites désormais le choix du tramway, des bus électriques, du métro, des voitures hybrides, etc.

Parallèlement à cela, vous pouvez aussi instaurer un système de covoiturage entre collègues et amis. Mais si vous voulez plus de liberté dans vos déplacements, vous pouvez également vous offrir un vélo ou une trottinette. À ce propos, il convient de préciser que les cycles à deux roues offrent de nombreux avantages.

En plus de contribuer à la lutte contre la pollution atmosphérique, ces types de véhicules vous feront gagner du temps dans la circulation. Alors, si vous souhaitez investir dans l’achat d’une trottinette, prenez conseil auprès de electricsquad

Pratiquer l’éco-conduite


L’adoption d’une mobilité responsable va bien au-delà du choix des véhicules, car cette décision fait aussi appel à une autodiscipline. En effet, pour prouver son éco-responsabilité, tout conducteur doit faire preuve d’une bonne observance des règles de l’éco-conduite. En d’autres termes, lorsque vous êtes au volant d’un moyen de transport routier, il est de bon ton que vous assuriez :

  • votre sécurité ;
  • la sécurité des autres usagers ;
  • et aussi la protection de l’environnement ;

Par ailleurs, il faut noter que l’éco-conduite permet de maintenir le véhicule en bon état. Par conséquent, les frais d’entretien seront réduits et le système de freinage, ainsi que l’ensemble des pneumatiques s’endommageront moins vite. Au niveau de la carburation, la pratique de l’éco-conduite vous permettra de réduire considérablement votre consommation.

Pour acquérir de plus amples connaissances relatives à l’éco-conduite, vous pouvez vous rapprocher d’un centre de formation en conduite routière. À travers le programme d’apprentissage, plusieurs comportements écoresponsables vous seront inculqués. Selon les besoins des apprenants, le programme peut être personnalisé ou adapté à un besoin en entreprise.

Verdir sa flotte automobile

Cette règle s’adresse particulièrement aux entreprises possédant une importante flotte automobile. En effet, elle stipule que toute structure privée ou étatique doit impérativement intégrer des véhicules moins polluants dans son parc. Selon cette loi de transition, le renouvellement des engins se fera de façon progressive, c’est-à-dire que le quota augmentera au fil des années.

Alors en 2022, les entreprises possédant une flotte de 100 véhicules au moins doivent renouveler 10 % de leurs engins. Quelques années plus tard, en 2024 puis en 2030, ce quota passera respectivement à 20 % et à 50 %.

Auteur du message: Etienne

Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.