Préserver les réserves d’eau: l’ultime solution pour la survie de notre espèce?

L’eau est indispensable à la vie sur la terre. Nous en avons besoin pour notre consommation et pour diverses tâches au quotidien. Un être humain ne peut survivre au-delà d’un certain temps sans consommer cette ressource naturelle, si simple, mais pourtant si nécessaire. Les plantes en ont besoin, et les animaux ne sont pas du reste. Elle constitue en effet un indispensable pour les écosystèmes en général. Il en ressort la nécessité d’une gestion durable de cette ressource naturelle, gestion qui doit prendre en compte des actions au présent et des prévisions pour le futur. L’accès à l’eau faisant partie des objectifs pour le développement durable, que ce soit au niveau des autorités étatiques comme au niveau du simple citoyen, tous doivent ensemble s’impliquer, car c’est une affaire qui concerne la survie de tous.

L’eau est vitale pour la survie de l’homme

Le corps humain a absolument besoin d’eau pour fonctionner. On estime à près de 70 %, la proportion en eau de notre masse corporelle. Et le corps a constamment besoin de s’hydrater, ce qui se traduit par ce phénomène que nous connaissons tous : la soif. Il suffirait de quelques jours pour qu’un être humain trépasse faute d’eau. Au cours de la journée, le besoin de s’hydrater se fait ressentir très souvent. Et la loi a prévu à cet effet que les lieux professionnels soient équipés de dispositifs rendant disponible l’eau sur le lieu du travail. Ce qu’on peut voir le plus couramment consiste en l’installation de fontaine à eau. Entre autres fonctions que joue l’eau dans l’organisme, nous pouvons citer :

  • Transport de l’oxygène et des nutriments
  • Élimination des déchets et des toxines
  • Régulation de la température corporelle
  • Intervention dans les réactions chimiques dans l’organisme
  • Etc.

La survie des êtres vivants en général dépend de l’eau

Un écosystème regroupe un ensemble d’êtres vivants qui vivent et interagissent entre eux, ainsi qu’avec leur milieu de vie. L’eau fait à juste titre partie des éléments du milieu de vie de ces êtres vivants. Certaines espèces ne peuvent absolument pas survivre en dehors de l’eau. Les animaux en ont besoin pour vivre. Tout comme les êtres humains, ils doivent en consommer. Les plantes ne peuvent se développer sans eau ; l’agriculture serait impossible sans eau. On comprend aisément le rôle indispensable de l’eau pour la survie des êtres vivants dans un écosystème donné. Les espaces désertiques constituent les endroits où il est difficile de vivre, parce que les êtres vivants ont besoin d’eau pour vivre et s’épanouir dans leur milieu de vie. Les temps de sécheresse sont des exemples concrets des conséquences du manque d’eau sur la vie de l’homme et des êtres vivants en général.

La rareté de l’eau

L’accès à l’eau n’est pas équitable sur toute la planète. Si dans certaines zones géographiques l’eau ne constitue pas un problème, dans d’autres parties du monde en revanche, les populations font face à un manque accru d’eau. La pénurie d’eau est un constat réel et constitue un véritable enjeu de développement. La croissance démographique et la gestion non optimale de cette ressource naturelle si indispensable à notre survie sont des facteurs qui contribuent à faire perdurer la situation. Le manque d’infrastructures adéquates permettant aux populations d’avoir accès à l’eau est également un aspect qui joue. Les populations sont donc contraintes de consommer et d’utiliser de l’eau insalubre, ce qui n’est pas sans conséquences sur leur santé. Ces populations, souvent dans les pays en développement, parmi lesquelles on compte les couches les plus vulnérables comme les enfants et les personnes âgées, sont exposées aux conséquences de l’utilisation de l’eau non potable et sont les premiers à payer le lourd prix de la rareté de l’eau.

L’accès à l’eau, objectif de développement durable.

Parmi les objectifs de développement durable, le numéro 6 est dédié à l’accès à l’eau. Il s’agit de garantir un accès équitable pour les populations à cette ressource naturelle vitale qu’est l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement. Une gestion durable de l’eau fait également partie de cet objectif. L’année à retenir est 2030. Les actions sont mises en œuvre en vue d’atteindre d’ici 2030 cet objectif. Les différents points qui ressortent sont les suivants :

L’accès à l’eau

Toutes les populations devraient avoir accès à l’eau d’ici 2030. Si la répartition de l’eau n’est pas encore équitable à travers les continents, les actions seront mises en œuvre pour permettre aux populations d’y avoir facilement accès. Et cela à un coût qui puisse inclure toutes les couches de la société, afin que tous puissent y avoir un libre et équitable accès. Le but est que pour tous les ménages l’accès à l’eau potable ne soit plus un luxe.

L’hygiène et l’assainissement

L’accès équitable des populations aux services d’hygiène et d’assainissement constitue également un volet pris en compte. L’hygiène et l’assainissement étant des enjeux de santé publique, un accent particulier est mis sur la défécation en plein air, qui doit être éradiquée parmi les populations. Les personnes vulnérables constituent des cibles à prendre particulièrement en compte.

La qualité de l’eau

La rareté de l’eau n’est pas le seul problème avec l’eau. Mais de nos jours, un autre problème, tout autant sérieux sinon plus, est la pollution de l’eau. Cela a un impact direct sur la santé des populations. Les actions devraient donc être menées pour garantir une meilleure qualité de l’eau, avec élimination autant que possible des matières chimiques et nocives.

Utilisation optimale de l’eau

Une gestion optimale des ressources qu’on a à notre disposition aujourd’hui est essentielle si on veut permettre aux générations à venir de toujours pouvoir bénéficier des mêmes ressources naturelles. Encore faut-il arriver à permettre aux populations qui se retrouvent présentement en pénurie d’eau de pouvoir y avoir accès. C’est cela l’objet de la gestion durable de l’eau. L’insuffisance d’approvisionnement en eau dans certaines régions doit être significativement réduite et cela passe par la gestion rationnelle que l’on fait de l’eau.

Gestion intégrée des ressources en eau

Il convient de ne plus aborder le problème de l’eau de la même manière face aux nouveaux enjeux. L’accroissement de la population, les problèmes climatiques sont autant de facteurs qui compliquent encore plus l’accès des populations à l’eau. En effet, une nouvelle stratégie impliquant une approche plus globale s’impose, avec intégration de plusieurs aspects. Une gestion plus durable des ressources en eau même au moyen d’une coopération transfrontalière est envisagée.

Gestion des écosystèmes

L’accès à l’eau passe également par la préservation des écosystèmes. C’est ainsi que la protection et la restauration des écosystèmes liés à l’eau fait partie des actions à mener pour atteindre l’objectif de l’accès à l’eau de manière équitable pour tous.

Renforcement des capacités des pays en développement

Les pays les plus vulnérables sont souvent les pays en développement. Le renforcement de leurs capacités en la matière à travers une coopération internationale constitue une nécessité. Pour arriver à l’accès à l’eau pour tous, y compris donc les populations dans les pays en développement, les programmes et stratégies doivent être compris et mis en œuvre dans ces pays.

Participation des populations à la gestion durable de l’eau

Les personnes les plus directement concernées doivent également participer à la gestion durable de l’eau. Et dans cette optique, elles doivent obtenir l’appui dont elles ont besoin en la matière. En matière d’hygiène et d’assainissement, les populations constituent les grands acteurs qui ont besoin d’être sensibilisés à cet effet. Les stratégies les plus performantes seront sans effet si les populations elles-mêmes ne s’engagent pas résolument dans les actions pour l’atteinte de l’objectif.

Agir pour les générations futures

L’eau fait partie de ces ressources naturelles sans lesquelles la vie serait impossible sur la terre. C’est aussi le cas de l’air par exemple, sans lequel nous ne pourrons pas respirer. Avec l’augmentation de la population mondiale qui continue, et face à la nécessité absolue de l’eau pour la survie de l’homme et de tous les êtres vivants sur la terre, il convient d’agir maintenant, pour préserver cette ressource naturelle indispensable à notre survie. Les populations doivent être sensibilisées à une utilisation efficiente de l’eau à leur disposition. La problématique de l’eau doit trouver sa place dans la politique de chaque gouvernement. Alors que les besoins en eau continueront de s’accroître, que ce soit pour la vie des hommes sur la terre ou pour l’agriculture et les écosystèmes en général, les actions doivent être renforcées pour sécuriser autant qu’on puisse, l’avenir pour les générations futures.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *