Quel est l’impact des bateaux sur l’écologie et l’environnement ?

Bien que les transports maritimes ne soient pas les plus répandus, ils sont originaux et d’un intérêt particulier pour les voyages. En effet, les randonnées maritimes et les croisières peuvent offrir des expériences inédites et éblouissantes. Ainsi, de nombreux touristes et amateurs de découvertes adoptent ce mode de transport pour leurs expéditions. Toutefois, malgré l’intérêt et les nombreux atouts des bateaux, ils ne sont pas sans effet néfaste sur l’environnement et l’écologie. Ici, découvrez ces principaux impacts des bateaux sur l’écologie et l’environnement !

Des données impressionnantes

Les croisières sont les modes de vacances affichant la plus forte croissance sur les 20 dernières années. Chaque année, ces gigantesques engins transportent plus de 20 millions de passagers à travers le monde. Toutefois, ils représentent également le modèle de vacances le plus pollué. En effet, cette option a une majeure incidence sur la production totale de CO2 dans le secteur touristique. Pour commencer, les bateaux détruisent les systèmes marins.

En pratique, les déchets des bateaux de croisières influencent négativement la capacité de récupération des écosystèmes marins. Dans ce sillage, les barrières de corail notamment sont fortement affectées. Aussi, les bateaux produisent au moins 17 % des émissions totales des oxydes d’azote dans les villes portuaires et dans les zones côtières. Par ailleurs, tout ce qui rentre dans un bateau doit en sortir.

Ainsi, d’énormes quantités de nourritures, de boissons et de déchets consommés sont déversées dans les eaux. Si les effets des bateaux sur l’environnement sont multiples, certaines alternatives réduisent ces impacts. Un bateau doit s’entretenir au fil des années pour par exemple protéger les ponts de bateau en bois. Pour ne pas impacter encore plus l’environnement, nous vous conseillons d’utiliser des produits d’entretien pour bateau respectueux de l’environnement. Cliquez ici, pour profiter d’une excellente option.

Plusieurs modes de pollution

Par ailleurs, les navires ou bateaux polluent de bien d’autres manières. La plus répandue concerne l’émission de particules fines issues de l’usage de carburants de mauvaise qualité. En outre, les marées noires et les dégazages représentent des manifestations assez connues des bateaux. Les émissions de dioxyde de carbone provenant du transport maritime étaient égales à 2,2 % des émissions mondiales dues à l’activité mondiale.

Si aucune mesure n’est prise, ces chiffres pourraient connaître une impressionnante croissance d’ici l’horizon 2050. En outre, la purge des eaux de ballast par les navires pour garder leur stabilité expose à des risques écologiques tout aussi impressionnants. En outre, les bateaux créent entre autres :

  • les déversements de pétrole ;
  • la pollution atmosphérique ;
  • la pollution sonore ;
  • les collisions avec des animaux sauvages.

La pollution sonore

Il faut noter que les bruits produits par les bateaux peuvent parcourir de longues distances. Ceci à des effets considérables aussi bien sur la faune maritime que sur les personnes. En pratique, les espèces maritimes qui se servent du son pour s’orienter sont considérablement affectées pour communiquer ou encore pour se nourrir.

La pollution atmosphérique

D’un autre côté, les gaz d’échappement des bateaux sont une importante source de pollution atmosphérique. En effet, leur impact est assez considérable affectant les eaux, les animaux et les personnes transportées. Plus généralement, la pollution atmosphérique des bateaux affecte tout l’environnement et l’écosystème naturel.

Pour finir, il est indispensable de penser à de réelles alternatives pour réduire l’impact écologique néfaste des bateaux ou navires sur l’environnement.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *