Quel est l’intérêt de la loi de 2020 sur les emballages plastiques pour la planète ?

Sur la mer comme sur la terre, l’impact de la pollution par les déchets plastiques est énorme. Sacs, pailles, gobelets, touillettes, vaisselles, cotons-tiges… les pays de l’Union européenne produisent à eux seuls plus de 25 millions de tonnes de déchets chaque année. Or, ces déchets finissent pour la plupart dans la nature, ce qui constitue un véritable désastre écologique.

Pour rectifier le tir, les pouvoirs publics prennent des mesures qui s’imposent à tout le monde. Ces dernières années, plusieurs textes ont été votés en France et en Europe pour interdire l’utilisation des produits en matières plastiques. Pourtant, le problème est loin d’être réglé. C’est d’ailleurs ce qui a motivé l’adoption de la nouvelle législation relative aux plastiques jetables qui va entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2020. Que dit cette loi ? Quels sont les produits interdits ? Quelles sont les solutions alternatives ? Retrouvez ici la réponse à toutes ces questions et bien d’autres encore.

Que dit la loi de 2020 sur les emballages plastiques ?

Conscients du danger que représentent les plastiques pour l’environnement, les pouvoirs politiques agissent depuis quelques années pour supprimer ces produits. Par exemple, la loi sur la transition énergétique du 17 août 2015 a permis de mettre fin à la distribution des sacs de caisses en plastique à usage unique. Il s’agit en effet d’un produit utilisé dans les points de vente pour emballer les marchandises.

Pour renforcer cette loi, les autorités prévoient d’étendre l’interdiction à d’autres produits plastiques. Cette nouvelle loi vise à interdire l’usage du plastique jetable afin de limiter l’impact de la pollution environnementale. En plus de nuire à la planète, les produits plastiques à usage unique constituent un grand danger pour les oiseaux et les animaux marins.

À partir du 1er janvier 2020, les entreprises spécialisées dans la restauration devront se tourner vers des solutions alternatives pour ne pas s’exposer aux sanctions prévues par le Code de l’environnement. Commencez donc par vous procurer des produits écologiques comme une vaisselle bio de Vision Verte afin de répondre aux nouvelles exigences de la loi.   

Comment comprendre cette nouvelle loi sur les plastiques ?

Chaque année, les pays de l’Union européenne produisent des millions de tonnes de déchets plastiques. Sur les places et les océans, on retrouve une quantité écœurante de résidus en plastique. Ces déchets représentent un danger, tant pour les êtres vivants que pour la planète.

C’est pour pallier à ce problème que les autorités ont voté la loi anti plastique. Selon les prévisions, l’ensemble des emballages plastiques devraient disparaître d’ici à 2040. Si cette échéance parait lointaine, les gouvernements font des mains et des pieds pour parvenir à cette fin. D’ailleurs, des objectifs de réduction du plastique seront votés tous les cinq ans pour supprimer progressivement l’utilisation du plastique.

En attendant, il revient à chaque citoyen et à chaque entreprise de revoir sa façon de consommer pour aider à la préservation de la planète. Sachant que plusieurs produits seront interdits dans la restauration dès le début de l’année 2020, il convient de prendre les mesures qu’il faut pour s’adapter à ces changements qui feront un grand bien à l’environnement.

Face à l’urgence d’agir, certains territoires ont déjà commencé par exécuter les nouvelles dispositions relatives aux plastiques. C’est le cas par exemple de la ville de Rennes qui a décidé d’interdire l’utilisation des gobelets jetables sur son territoire lors des manifestations culturelles. En 2017, une campagne a été faite pour sensibiliser les entreprises de la restauration sur l’intérêt des produits réutilisables. Cette initiative a notamment permis de réduire considérablement les déchets plastiques dans la Ville rouge. À noter que d’autres territoires ont également suivi cet exemple en changeant leurs habitudes quant à l’utilisation des produits plastiques.

Quels sont les nouveaux produits plastiques interdits ?

En France, l’utilisation des sacs plastiques à usage unique est interdite depuis 2017. Les commerces ont désormais trouvé des solutions alternatives pour satisfaire leurs clients tout en limitant leur impact environnemental. Avec l’extension de l’interdiction, d’autres produits plastiques sont ajoutés à la liste et il revient à chacun de se conformer aux nouvelles exigences, au risque de s’exposer à la rigueur de la loi.

À l’heure actuelle, il est relativement difficile aux citoyens de se retrouver dans les interdictions relatives aux produits plastiques. Il existe en effet différents textes votés et des échéances différentes pour leur application. D’après nos informations, les bouteilles d’eau, les sacs, les vaisselles jetables, les pailles et touillettes sont autant de produits concernés par la nouvelle loi anti plastiques. Mais, ce n’est pas tout.

Selon le compte rendu de la directive européenne du 5 juin 2019, d’autres produits plastiques seront ajoutés d’ici 2021. On cite notamment les contenants alimentaires en polystyrène expansé et les tiges en plastique utilisées pour les ballons gonflables. L’idée, c’est de supprimer progressivement le plastique sous toutes ses formes. D’après les textes, les États membres de l’UE disposeront de deux ans pour rendre effectives ces interdictions sur leur territoire.

Quelles sont les solutions alternatives aux emballages plastiques ?

Quand on analyse un peu le fonctionnement des entreprises de la restauration, on se demande comment elles vont s’en sortir dès la mise en application de ces interdictions. Heureusement, elles peuvent compter sur l’ingéniosité des fournisseurs pour continuer leurs activités en toute sérénité. Ces derniers développent déjà des produits écoresponsables pour remplacer les emballages plastiques. Sur le marché actuel, vous trouverez des produits comme :

  • des assiettes bio fabriquées à base de carton, bambou, palmier, canne à sucre ;
  • des couvre-plats faits en lin ;
  • des couverts bio en amidon ;
  • des barquettes alimentaires et couvercles en cellulose moulée ;
  • des sacs conçus à partir de matières végétales biodégradables ;
  • des pailles en papier recyclé ;
  • des emballages obtenus à partir de la cire d’abeille ;
  • des contenants à base d’algues ;
  • etc.

D’autres créateurs et fabricants proposent des solutions packaging très efficaces à l’image des pailles 100 % naturelles, biodégradables et compostables. Elles sont pour la plupart fabriquées avec des matériaux biosourcés et renouvelables comme le roseau et le papier. D’autres fournisseurs ont lancé des sacs en biomatériau. Très solides, ils peuvent se dégrader complètement dans un composteur après utilisation.

Si les alternatives aux emballages plastiques sont très appréciées pour leur efficacité, leur prix reste un véritable souci. En effet, les matières premières employées dans leur fabrication sont assez rares, ce qui justifie leur coût élevé. Avec l’essor de ce marché en France et en Europe, le prix de ces nouveaux matériaux risque d’évoluer dans les prochaines années.

Les emballages écoresponsables comme un atout de satisfaction de la clientèle

Dans un contexte où l’avenir de la planète inquiète de plus en plus de personnes, la loi de 2020 vient comme un soulagement. Selon une récente étude, environ 65 % des Européens sont conscients de l’urgence d’agir pour sauver la planète. D’ailleurs, la gestion des déchets et du plastique dans son ensemble est l’un des sujets qui défraient le plus la chronique ces dernières années.

Parmi le nombre de personnes reconnaissant qu’il est urgent d’agir pour l’avenir de la planète, 70 % déclarent avoir modifié certaines de leurs pratiques quotidiennes pour réduire l’impact environnemental.

Aujourd’hui, presque tout le monde est conscient de l’urgence d’agir pour la préservation de la planète. Dans tous les pays d’Europe, on note un engouement croissant pour l’utilisation des produits écoresponsables. En France, certains ménages s’efforcent tant bien que mal de suivre la nouvelle tendance de consommation qui vise à réduire, voire éliminer, l’utilisation du plastique. Pour la plupart d’entre eux, le fait qu’une entreprise propose des produits durables est un facteur de confiance. Ils préfèreront cet établissement aux autres.

Avec l’extension de l’interdiction des emballages plastiques, plusieurs se sentiront plus à l’aise lorsqu’ils fréquentent un établissement de restauration. L’utilisation de produits écoresponsables répond en effet à l’attente de beaucoup de consommateurs. En suivant les nouvelles instructions, les entreprises de restauration s’éviteront bien des ennuis. En outre, elles mettront toutes les chances de leur côté de satisfaire leurs clients.

Quid des emballages comestibles ?

Des emballages qui se mangent ! Peut-on faire plus écologique que ça ? Seul le temps nous le dira.

Dans un souci de préserver la planète, certains fabricants proposent déjà une large gamme de solutions exploitables en snacking. Elles comprennent les films, les barquettes, les couverts à base de céréales, les bulles, etc.

Dans certains établissements de restauration, vous pouvez prendre une salade de fruits ou une assiette de crudités dans une barquette faite à partir d’ingrédients à base de céréale. Ailleurs, le biscuit à cornet est parfaitement détourné pour donner des coupes aux formats plus audacieux et respectueux de l’environnement. Pour les inconditionnels de la nougatine ou du chocolat, il est possible de satisfaire ses envies tout en préservant la planète.

Contrairement à ce que pensent certaines personnes, les différentes pâtes farineuses utilisées en snacking sont facilement modifiables. En fonction du résultat escompté, elles peuvent être mises en forme à l’aide d’un moule. Si vous voulez, elles peuvent également être travaillées pour prendre la forme d’une vaisselle originale qui n’a rien à envier à celles faites en matière plastique.

Maintenant que vous en savez davantage sur les exigences de la nouvelle loi de 2020 sur les emballages plastiques, il vous revient de prendre les mesures qui s’imposent pour vous y conformer.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *