Quelles sont les démarches à effectuer pour l’énergie quand on change d’adresse ?

Le saviez-vous ? Environ 3 millions de Français (soit 10 % des foyers) changent d’adresse chaque année. Dans la majorité des cas, les déménagements sont liés à une mutation professionnelle ou à un évènement familial (mariage, divorce, naissance ou décès). Peu importe la raison qui motive le changement d’adresse, il existe tout un tas de choses à gérer. Outre l’organisation du transfert des affaires, vous devez actualiser votre situation auprès de votre fournisseur d’énergie afin de garantir votre confort dès le premier jour que vous intégrez le nouveau logement. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir comment bien gérer vos contrats d’énergie lorsque vous changez d’adresse.

Signaler le changement d’adresse à son fournisseur d’énergie

Avant tout déménagement, il est important d’informer son fournisseur d’énergie. S’il existe plusieurs fournisseurs d’énergie en France, EDF reste une référence. Avec près de 27 millions d’abonnés, ce fournisseur propose plusieurs méthodes de contact. Selon le cas, vous pouvez téléphoner le service client de votre fournisseur pour l’informer de votre projet.

Si vous voulez, vous pouvez également utiliser l’espace client en ligne. Pour ce faire, vous devez disposer d’un compte client. Peu importe l’option prise, il est à noter que le changement d’adresse doit être signalé au moins 15 jours à l’avance. Si vous désirez avoir plus d’informations sur le déménagement avec EDF, n’hésitez pas à cliquer sur ce lien.

Résilier le contrat d’énergie pour le logement actuel

Lors d’un changement d’adresse, il est nécessaire de résilier son contrat d’énergie au moins deux semaines à l’avance. En effet, chaque contrat d’énergie couvre un lieu de livraison donné. Il n’est donc pas possible de transférer votre abonnement actuel dans votre nouvelle habitation. Aucun fournisseur n’offre cette prestation (pas même EDF). Par ailleurs, il est intéressant de rappeler que les offres d’énergies sont proposées en fonction des caractéristiques des logements. Ceux-ci sont différents et tout changement d’adresse modifie les besoins des occupants.

Précisons cependant, il n’est pas nécessaire de résilier son contrat lorsqu’on change de fournisseur pour un même logement. La résiliation est automatique dans ce cas. En effet, deux contrats d’énergie ne peuvent pas concerner un seul et même compteur. Lorsque vous changez de fournisseur d’énergie, il revient au nouveau prestataire de faire la résiliation de votre ancien abonnement.

Mais, lorsqu’il s’agit d’un changement d’adresse, la résiliation est indispensable. Si vous sautez cette étape, vous risquez de devoir payer la facture de consommation pour un logement que vous n’occupez plus. Pour éviter cette situation, il est conseillé de relever l’index du compteur le jour du déménagement. De son côté, le nouveau locataire devra noter le début de sa consommation au jour de son emménagement.

Au moment de mettre un terme à votre contrat d’énergie, vous avez deux options. Vous pouvez soit conserver le même fournisseur, soit vous tourner vers un autre. Peu importe l’option choisie, vous devez faire une résiliation et une nouvelle souscription. Sachez en outre qu’il existe une facture de résiliation à payer. Elle comprend généralement la consommation réelle jusqu’au jour du départ. C’est d’ailleurs cette facture qui permet de confirmer que vous avez effectivement résilié votre contrat.

Modifier les titulaires du contrat d’énergie en cas de colocation

Si vous déménagez d’une colocation, il est fort probable que vous soyez cosignataire du contrat d’énergie. Dans ce cas, il sera nécessaire de faire modifier le nom inscrit sur le contrat d’énergie. Cette démarche vous permet de vous libérer des charges de la consommation d’énergie. Retenez cependant que vous êtes toujours engagé vis-à-vis du bailleur jusqu’à la fin du contrat. Il va sans dire que vous êtes redevable du loyer à payer.

D’après les dispositions de la loi Alur, la clause de solidarité est valide pour 6 mois à compter du jour où vous quittez la colocation. Vous pouvez alors négocier avec les autres colocataires pour être déchargé de votre obligation de solidarité. Pour éviter les problèmes à l’avenir, il est conseillé de rédiger un avenant au contrat.

Souscrire un nouveau contrat d’énergie

Dans votre nouveau logement, il est fort probable que l’électricité et l’eau soient toujours en fonction. Avant de souscrire un nouveau contrat, pensez à comparer différentes offres pour retenir ce qui vous convient. Assurez-vous également de relever le compteur et de communiquer les données à votre nouveau fournisseur avec le numéro du point de livraison. Composé de 14 chiffres, ce numéro est unique et ne dépend pas du compteur. Retenez donc qu’un changement de compteur électrique n’implique pas le changement du numéro PDL. En effet, il est inscrit sur les factures d’électricité et sert à identifier le lieu de livraison de l’énergie.

Si vous emménagez nouvellement dans un logement, n’hésitez pas à demander le PDL à l’ancien locataire. Il faut noter qu’un recours à l’agence immobilière peut également être utile. Avec ce numéro, vous pouvez lancer la procédure de souscription. Dans la mesure du possible, prévoyez la mise en service de l’électricité auprès de votre fournisseur bien avant d’intégrer votre nouveau logement. Vous limitez ainsi les risques de surprises désagréables. En général, cette prestation se fait dans un délai de cinq jours ouvrables. Précisons toutefois qu’il est possible de demander un service express dans un délai de deux jours, selon vos besoins et le fournisseur choisi.

Si vous décidez de changer de fournisseur, assurez-vous de vérifier un certain nombre de paramètres avant de souscrire un nouveau contrat. Pour effectuer un bon choix, il est conseillé de vérifier les tarifs du kilowattheure et de l’abonnement à l’électricité. En effet, les prix varient largement d’un fournisseur à l’autre et seule une comparaison méthodique permet de choisir la meilleure offre.

L’autre critère dont il faut tenir compte est bien évidemment la puissance du compteur nécessaire. Elle dépend du nombre d’appareils électriques que vous utilisez et de leur consommation moyenne. Ne négligez pas non plus la qualité du service client qui est un critère essentiel pour une meilleure expérience d’utilisation.

Demander le raccordement électrique/gaz dans un logement neuf

La gestion du contrat d’énergie pour un logement relève entièrement de la responsabilité de l’occupant. En aucun cas, le propriétaire ne peut vous imposer le fournisseur ou le type de contrat que vous devez souscrire en tant que locataire. Par ailleurs, il ne peut pas demander la coupure d’électricité ou la réduction de la puissance de votre alimentation en cas d’impayé.

Lorsque vous emménagez dans un logement neuf, il est nécessaire d’effectuer un raccordement électrique/gaz. Avant tout, vous devez avoir des certificats de conformité pour vos installations intérieures. Ils sont à présenter au fournisseur d’énergie au jour de la mise en service. S’il s’agit d’un appartement neuf faisant partie d’un immeuble collectif d’habitation, vous devez mener des démarches auprès du promoteur immobilier. Ce dernier doit vous communiquer la référence du compteur électrique ou la référence du logement pour vous permettre de souscrire un contrat d’énergie.

Pour la souscription, vous devez fournir certaines informations. Elles incluent généralement :

  • Un formulaire communiqué par le gestionnaire du réseau ;
  • Une fiche d’abonnement à remplir ;
  • Une copie de l’accord du propriétaire ou du syndic de copropriété pour la réalisation des travaux de raccordement ;
  • Une autorisation dûment signée si vous confiez le suivi des travaux à une autre personne ;
  • Des photocopies montrant l’alimentation électrique existante du bâtiment ;
  • La puissance de raccordement souhaitée ;
  • Un engagement écrit à payer les travaux ;
  • Etc.

Comme dans le cas de la résiliation de contrat, la souscription peut se faire en ligne ou par appel téléphonique. Peu importe le choix, vous devez donner quelques renseignements sur votre logement pour bénéficier d’une prestation de qualité. Pour souscrire un contrat d’énergie chez EDF par exemple, vous devez indiquer le type de logement que vous occupez, la surface disponible, le type de chauffage dont vous disposez ainsi que les différents appareils que vous utilisez.

En effet, ces informations aident votre fournisseur à faire une bonne estimation de votre consommation annuelle afin de vous proposer un devis adapté. Précisons toutefois qu’il est possible de confronter plusieurs offres pour retenir la meilleure. Depuis 2007, le marché de l’énergie en France est ouvert à la concurrence. Désormais, les consommateurs peuvent faire leur choix parmi une trentaine de fournisseurs différents qui proposent des prix compétitifs afin d’augmenter leur clientèle.

Pour effectuer un bon choix, il est recommandé d’utiliser un comparateur d’offres. En plus d’aider les particuliers à bien évaluer leurs habitudes de consommation, cet outil permet de comparer différentes offres afin de choisir le meilleur abonnement.

Maintenant que vous connaissez les démarches à mener pour l’énergie lorsque vous changez d’adresse, il vous revient de prendre les mesures qui s’imposent pour déménager avec moins de stress, tout en garantissant le confort dans votre nouveau logement.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *