Quels sont ces métiers qui sauvent la planète ?

Qui peut affirmer ne jamais avoir été sensibilisé sur la protection de l’environnement ? Personne. Mais, en tant qu’étudiant, vous vous demandez quelle serait la meilleure manière de mener cette lutte. Il vous suffit simplement à suivre une formation en lien avec la nature pour pouvoir exercer un métier correspondant. En le faisant, vous allez mieux sauver le monde et cela va donner un sens à votre vie. En plus, même si vous n’avez pas la fibre écolo, il faut dire que les métiers en rapport avec la protection de l’environnement et le développement durable ont aujourd’hui le vent en poupe. L’économie verte génère, en effet, de nombreux emplois et est présente dans tous les secteurs professionnels. Vous aurez donc plus de chance d’être recruté. Toutefois, il faut veiller à ce que la réalité de ces métiers corresponde bien à vos attentes. Raison pour laquelle vous devez prendre le temps de bien vous renseigner. Dans cet article, nous vous présentons tous les métiers qui se renouvellent et se créent dans le sillage de l’écologie et du développement durable.

Pourquoi opter pour des études liées à l’environnement ?

métiers pour protéger la planètePlusieurs raisons amènent les jeunes à se tourner vers les métiers de l’environnement. Les voici.

Pour développer la fibre écolo

Grâce aux nombreuses sensibilisations reçues au collège, au lycée et à la maison sur la protection de l’environnement, beaucoup de jeunes, à un moment donné, ont fini par en être convaincus. Ils ont donc envie de mener des actions pour un développement durable qui, selon les Nations Unies, est un « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Si vous en êtes un, sachez que vous pouvez trouver dans les instituts comme l’école esi business school des formations essentiellement axées sur le développement durable permettant de décrocher différents diplômes (le Mastère en management de l’environnement, le Bachelor environnement, le master développement durable, etc.). Cette école offre une large palette de formations permettant de « travailler vert » dans n’importe quel secteur d’activité.

Pour avoir la main verte

S’il y a des personnes qui sont attirées par des métiers de bureau, de recherche ou de développement, d’autres personnes veulent mener leurs actions en étant sur le terrain d’étude (la nature). Ils ont envie de mettre les pieds dans l’herbe et d’exercer leur métier au grand air. Si vous êtes dans cette optique, vous pouvez choisir des formations qui suivent :

  • le BTSA aménagement paysager ;
  • le BTSA gestion et protection de la nature (GPN) ;
  • le bac pro aménagements paysagers ;
  • le BTSA gestion forestière ;
  • etc.

Pour devenir un scientifique

Si vous êtes un passionné de la science, vous pouvez aussi vous devenir un célèbre chercheur vert. En effet, de nombreux scientifiques effectuent leur recherche en se basant sur les éléments de la nature dans différents domaines. En cosmétique, par exemple, une kyrielle de produits de la peau sont créés à base des plantes. D’autres études ont permis de trouver des antibiotiques naturels et efficaces qui permettent de soigner certaines maladies. Vous pouvez donc faire partie de ces chercheurs en vous inscrivant pour une formation de Bachelor sciences et ingénierie de l’environnement ou master biologie et santé de l’environnement.

Parce que l’économie verte est un secteur qui recrute

Nous assistons aujourd’hui dans notre pays à une véritable révolution verte. Dans tous les secteurs, la question de la préservation de la planète est devenue une grande préoccupation. Par conséquent, les métiers verts connaissent un accroissement exceptionnel. De nouveaux métiers se créent chaque jour dans les entreprises afin de proposer à la population des services qui respectent l’environnement. Cela fait que la demande de professionnels spécialisés dans l’environnement est très forte actuellement. En suivant une formation pour protéger la nature, vous avez plus de chances d’être embauché.

Comprendre la différence entre métier vert et métier verdissant

métiers pour protéger la planèteL’économie verte regorge d’un nombre illimité de métiers. Ces derniers peuvent être catégorisés en deux grands types. Il y a les métiers verts et les métiers verdissants. Mais avant de vous les détailler, éclaircissons d’abord pour vous le terme « économie verte ». Il est évident que certaines personnes ne savent pas de quoi il s’agit réellement. Quand on parle d’économie verte, ce n’est rien d’autre qu’une activité économique qui participe à l’amélioration du bien-être de l’homme et de l’équité sociale tout en diminuant les risques environnementaux et la pénurie de ressources essentiellement tarissables.

Définition de métier vert

Si on s’en tient à la définition retenue par l’Observatoire national des emplois et métiers de l’économie verte (Onemev), un métier vert est un métier « dont la finalité et les compétences mises en œuvre contribuent à mesurer, prévenir, maîtriser, corriger les impacts négatifs et les dommages sur l’environnement (eau, air, sol, bruit, déchets, écosystème) ». Pour être plus clair, il s’agit d’un emploi qui a pour but principal la protection de l’environnement. Sont alors concernés, principalement :

  • les métiers de l’assainissement, au traitement des déchets ;
  • les métiers de la production et la distribution d’énergie et d’eau ;
  • les métiers de la protection des espaces naturels ;
  • les métiers de traitement des pollutions ;

Définition de métier verdissant

Les métiers verdissants, quant à eux, n’ont pas une finalité véritablement environnementale, mais, par choix ou par contrainte réglementaire, ils développent des compétences plus respectueuses de l’environnement. En d’autres termes, ce sont des métiers qui se sont développés dans l’objectif d’intégrer les enjeux environnementaux dans certaines sociétés. Vous n’êtes pas sans savoir que, de nos jours, des professionnels sont chargés de réfléchir pour produire des produits vertueux en termes d’environnement dans différents secteurs. Ainsi, dans les entreprises, il existe des métiers liés à l’expertise et au conseil qui permettent le respect des normes européennes de plus en plus strictes et complexes. En effet, ils peuvent être d’ordre technique, transversal, ou encore relever de la sensibilisation. Les professionnels des métiers verdissants occupent des fonctions beaucoup plus variées que les métiers verts.

Bon à savoir : Les métiers verts et verdissants ne sont pas tous exercés dans des entreprises dont l’activité principale est liée à l’environnement et, inversement, les emplois dans les secteurs liés à l’environnement ne correspondent pas tous à des métiers verts ou « verdissants ».

Dans quels secteurs d’activité s’exercent les métiers verts ?

métiers pour protéger la planèteLes activités de l’économie verte prennent en compte les éco-activités et les activités périphériques. La première catégorie rassemble toutes les activités produisant des biens et services dans le but de protéger l’environnement ou la gestion des ressources naturelles. En ce qui concerne la seconde catégorie, elle regroupe les activités assurant la production des biens et des services favorables à la protection de l’environnement ou à la gestion des ressources naturelles. Les métiers verts sont donc généralement exercés dans les secteurs qui relèvent directement de l’environnement (gestion de l’eau et des déchets, énergies renouvelables…) ou qui sont impactés par les contraintes environnementales (aménagement et cadre de vie, écotourisme…).

Quels sont alors les métiers verts ?

On a, d’une part, les métiers « verts » traditionnels. Il s’agit entre autres de l’agent d’entretien des espaces naturels, du garde forestier, de l’agent de déchetterie ou encore du chef de station d’épuration, du garde du littoral, du technicien de la police de l’eau ou de l’énergie, de l’égoutier… D’autre part, il y a les métiers verts dits « nouveaux », comme le conseiller en mobilité, le chargé de protection du patrimoine naturel, l’ingénieur d’études en efficacité énergétique, l’assistant maître d’ouvrage haute qualité environnementale, le conseiller info-énergie spécialiste de la prévention des gaspillages en matière d’énergie. Ces métiers ne constituent pas en réalité une nouveauté dans le système, mais plutôt une évolution. D’ailleurs, on parle de métiers de la croissance verte.

Précisons également que deux métiers verts sont considérés comme transversaux. Il s’agit du métier de technicien de l’environnement et du traitement des pollutions et du métier de l’ingénieur de l’environnement. Pourquoi ? Car ils peuvent être exercés dans divers secteurs d’activité (la sécurité, la politique environnementale, la maîtrise de l’énergie, la gestion des risques, le recyclage…)

Dans quels secteurs d’activité s’exercent les métiers verdissants ?

La plupart des métiers verdissants interviennent dans les domaines d’activité non liés à l’environnement :

Les métiers verdissants

On peut citer pèle mêle les emplois comme le paysagiste, le jardinier, le monteur d’éoliennes, l’éco-concepteur, le commercial de panneaux solaires, l’éco-designer, le technicien en agriculture biologique, l’auditeur en environnement, l’expert-comptable de l’environnement, l’animateur agricole, le conseiller d’agriculture, etc. Les métiers verdissants sont composés également des métiers tels que les ingénieurs spécialistes des emballages, les agents de promotion touristique, les animateurs en centre de loisirs, les responsables achats et approvisionnement, etc.

En somme, vous avez pu découvrir dans cet article tous les métiers et les secteurs que peut embrasser l’économie verte. Il vous revient maintenant de choisir le métier qu’il vous plait d’exercer et de suivre la formation appropriée.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *