Quels sont les avantages des vélos à assistance électrique?

Conduire aujourd’hui une voiture pour ses différentes occupations, surtout en ville, peut paraître bien périlleux. Les bouchons y règnent en effet en maître, particulièrement aux heures de pointe. Tout moyen pouvant permettre d’éviter le retard et la pollution atmosphérique est donc la bienvenue. Le vélo électrique est l’une des solutions miracles. Pourquoi opter pour ce moyen de déplacement ? On vous en dit plus dans cet article.

L’essentiel à retenir des vélos à assistance électrique

Redevenu tendance au cours de l’année 2010, le vélo à assistance électrique ne cesse de grimper en estime auprès du grand public. Ses avantages sont nombreux et attirent de plus en plus d’utilisateurs. C’est un attrait qui ne doit rien au hasard, tant les certitudes qu’offre le vélo électrique sont diverses et variées. Elles vont de son autonomie à la préservation de l’environnement.

Un vélo à moteur

Les vélos à assistance électriques ont trois avantages probants. Ils sont économiques, écologiques et pratiques. Semblables aux vélos classiques, les vélos à assistance électriques disposent d’un moteur électrique, d’une batterie et d’une console. Le cycliste qui adopte ce type de vélo est assisté dans ses efforts. Le vélo est en effet équipé d’un moteur qui s’actionne quand le conducteur commence à pédaler et s’arrête quand il freine ou quand il dépasse la limitation de vitesse. Une fois sur ce vélo, l’ascension d’une côte par exemple est plus aisée pour le cycliste. Le moteur du cycle est généralement positionné à l’intérieur du moyeu de la roue ou dans le boitier du pédalier.    

Une batterie rechargeable

Grâce à la batterie rechargeable intégrée, les performances d’un vélo à assistance électrique peuvent varier d’un modèle à un autre. Ladite batterie peut toutefois être installée sur la barre transversale, au-dessus du porte-bagage ou sous la selle. Les bornes de cette dernière peuvent être accessibles sur une prise secteur.

Le fonctionnement du vélo à assistance électrique

Le fonctionnement du vélo à assistance électrique (VAE) est simple. La maitrise du fonctionnement du vélo électrique facilite le choix du modèle adapté à votre besoin. Vous pouvez voir plus d’infos sur certains sites spécialisés. Il existe par exemple des modèles de VAE qui offrent une assistance au démarrage pour une vitesse comprise entre cinq et six kilomètres par heure. La faculté à soutenir les efforts du cycliste plutôt que de se substituer à lui est ce qui différencie les vélos à assistance électrique des cyclomoteurs.

La puissance du moteur d’un vélo à assistance électrique ne peut excéder 250 Watts selon la règlementation. Quant à la vitesse, elle est limitée à 25km/heure. Lorsque la limitation est dépassée pendant votre déplacement, le moteur s’éteint et vous devez continuer le reste de l’effort en pédalant. Il y a cependant certains modèles dont la vitesse et la puissance du moteur excèdent 25 km/h et 250 Watts. Ils, vous feront perdre les avantages, précédemment cités, liés aux vélos à assistance électriques.

Le vélo à assistance électrique, un moyen pratique et confortable

Les vélos à assistance électriques sont bénéfiques à plus d’un titre. Qu’il s’agisse de faire des déplacements courts, se rendre au bureau, aller faire des courses ou une balade. Il est en effet bien pratique d’arpenter les rues avec ce vélo à moteur. Vous éviterez par ailleurs les innombrables embouteillages dans les grandes villes, aux heures de pointe.

Disposer d’un vélo à assistance électrique vous fait gagner du temps. Vous avez souvent du mal à trouver une place à garer pour votre véhicule ? Le vélo à assistance électrique ne vous posera pas ce problème. Il n’a en effet pas besoin de beaucoup d’espace pour son parking. Les quatre roues sont effectivement plus encombrantes que les deux roues, vous le constaterez bien assez tôt. Ce moyen de déplacement est par ailleurs un gage de confort pour ceux qui l’adoptent. Certains modèles disposent en effet d’un excellent design, ils offrent même pour certains un très bon confort de conduite. Mais qu’en est-il du coût d’utilisation d’un vélo à assistance électrique ?

Le vélo à assistance électrique, un moyen économique pour se déplacer

Le vélo à assistance électrique est un moyen de transport économique. Plus cher qu’un vélo classique, il n’en demeure pas moins plus économe. Le rapport qualité-prix est en effet excellent. Ce type de vélo vous épargne des dépenses liées au carburant ou de nombreux frais d’entretien d’une voiture. En moyenne, un VAE coûte environ 1 euro d’électricité quand vous parcourez une distance de 1 000 km. Avec une voiture, il faudra 84 euros de dépense en carburant en plus sur la même distance. Il est donc plus intéressant, pour vos poches, d’adopter le vélo à assistance électrique plutôt qu’un véhicule à essence ou diesel.

Le vélo à assistance électrique, un moyen de déplacement silencieux et écologique

Un véhicule à moteur produit en moyenne 164 grammes de dioxyde de carbone. Vous ne ferez donc pas partie de ces innombrables conducteurs qui contribuent à la dégradation de la couche d’Ozone. La production de CO2 des vélos à assistance électriques est en effet quasi nulle. Il en est de même pour les autres gaz à effet de serre ainsi que des particules fines. Les vélos à assistance électriques sont également plus discrets. Certains modèles sont même très silencieux. Vos voisins seront bien contents de vous voir passer, quelle que soit l’heure. Ils ne vous entendront, bien évidemment, pas. Vous pouvez même adapter les énergies renouvelables comme les panneaux solaires à votre vélo à assistance électrique. Si vous êtes soucieux de l’état de la planète, vous avez donc l’argument tout trouvé pour vous procurer un VAE.

Le vélo à assistance électrique, pour une santé de fer

Le vélo à assistance électrique, comme le vélo classique, permet à son utilisateur de conserver une excellente condition physique grâce au pédalage. L’assistance n’empêche en effet pas l’effort du cycliste. L’adoption de cette solution de pratique du sport modéré pour son déplacement améliore le cardio. Il exige moins d’effort cardiaque et musculaire. L’utilisateur peut ainsi faire ses courses tout en faisant son sport d’entretien. Une course avec un VAE est équivalente à une marche quotidienne, il préserve en effet du diabète, des troubles cardiovasculaires, de l’ostéoporose et bien d’autres.

Le vélo à assistance électrique, accessible même sans permis

Le conducteur de vélo à assistance électrique n’a pas besoin de documents administratifs.

Un moyen de déplacement utilisable sans permis

Vous n’avez pas besoin d’un permis de conduire pour utiliser votre vélo électrique. Vous pouvez le conduire juste après l’achat. Le conducteur est par ailleurs exempt de tout contrôle technique et de formalités d’immatriculation. Le port de casque n’est pas obligatoire pour les cyclistes possédant un vélo à assistance électrique. Nous vous conseillons, pour votre sécurité, de porter un casque quand vous sortez avec votre engin électrique.

Un vélo « passe-partout »

Le vélo à assistance électrique peut être utilisé sur le bitume pour les courses, sur la terre, en campagne, à la plage et sur diverses autres topographies. Le VAE permet à son utilisateur d’évoluer sur des terrains différents en montée ou avec le vent de face. Grâce à lui, vous pouvez dire adieu à votre scooteur ou même à votre voiture. Si vous voulez faire de longs trajets, assurez-vous que la batterie est bien chargée. Le plus souvent, en milieu urbain, les déplacements ne dépassent pas dix kilomètres. Le vélo électrique est bien équipé pour couvrir cette distance. L’effort du conducteur est minime. Il n’aura en outre pas à se soucier d’un quelconque excès de vitesse. Le vélo à assistance électrique peut démarrer au quart de tour. Vous pouvez par ailleurs utiliser votre vélo à assistance électrique sur toutes les pistes cyclables. Les conducteurs qui sont pressés y trouveront aisément leur compte.

Une aide de l’État pour l’achat du vélo à assistance électrique

Moyen de déplacement efficace, le vélo à assistance électrique est très pratique. Le gouvernement français encourage d’ailleurs son achat. Il donne en effet une prime pour son acquisition selon certains critères :

  • Être une personne physique majeure habitant en France ;
  • La cotisation d’impôt sur le revenu du foyer fiscal de l’année qui précède l’achat doit être nulle ;
  • Le vélo ne doit pas utiliser une batterie au plomb ;
  • Le vélo ne doit pas être vendu par son propriétaire durant l’année d’acquisition ;
  • Vous ne pouvez en bénéficier qu’une fois.

Si vous remplissez ces conditions, vous bénéficierez de l’aide de l’État pour l’acquisition de votre VAE.

Un vélo qui vous fait du bien et également à votre poche, donc ! Le vélo à assistance électrique est vraiment un vélo pas comme les autres.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *