Récupérateur d’eau de pluie : présentation, utilité et différents avantages

La planète terre est couverte en majeure partie d’eau à plus de 70 %. De ce fait découle un contraste avec l’eau disponible pour utilisation. Les êtres vivants ont à leur disposition 0, 4 % d’eau sur toute la réserve naturelle. C’est dire que c’est cette quantité d’eau qui peut être exploitée par les humains. Il revient à l’humanité d’envisager d’autres alternatives. L’eau de pluie est parmi toutes ces options la plus bénéfique. Dans les maisons, c’est le dispositif de récupération qui facilite le stockage de l’eau de pluie pour un usage plus écologique. À travers la récupération de l’eau de pluie, les hommes ont à portée d’usage de l’eau. En en usant, ils protègent aussi la nature. Cet article offre les clés pour maitriser le concept de récupérateur d’eau de pluie. Lisez plutôt !

Le récupérateur de pluie : qu’est-ce que c’est ?

Le récupérateur de pluie est un dispositif reliant toutes les gouttières d’une maison et les redirigeant vers un réservoir, comme les cuves de récupération d’eau de pluie.

C’est une manière de conserver l’eau de pluie pour un usage domestique. La maison a besoin d’eau pour le lavage du linge, la chasse des déchets dans les toilettes, l’arrosage du jardin, le renouvellement de l’eau de la piscine et autres. La quantité d’eau disponible sur la planète ne permet pas à tous d’avoir de l’eau convenablement tout le temps pour tous ces besoins. Il s’agit donc de mettre de côté de l’eau de pluie durant la saison des pluies et d’en faire usage chez soi pour ne pas avoir à dépenser gros pour le règlement d’une quelconque facture.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le dispositif de récupération d’eau de pluie est conçu avec une redirection des gouttières. On associe les gouttières installées sur le toit que l’on met en communication avec des tuyaux. Ces derniers servent de canaux pour apporter l’eau du toit recueillie par les gouttières dans le récipient réalisé pour stocker l’eau de pluie. Il existe plusieurs types de récupérateurs. Les ingénieurs ont conçu des récupérateurs tout équipés que l’on enterre dans la maison, des récupérateurs à placer derrière ou devant la maison. Les modèles disponibles sont faits en différents matériaux. Ainsi, on peut retrouver du béton, du polyéthylène, des fibres en verre ou autres. Selon les besoins et les réalités de chaque construction, on s’adapte au goût du propriétaire.  

Utilité d’un récupérateur de pluie

Le récupérateur d’eau de pluie est un outil simple et facile d’usage, surtout après l’installation. Il est à employer dans plusieurs contextes. Les périodes de pluie sont les saisons de bonne réserve. Il pleut abondamment. Les gouttières recueillent plus d’eau. Le réservoir en est plus rempli. Cela dépend généralement de la zone.

  • Zone à forte pluviométrie : dans certaines régions, le climat est souvent favorable à la pluie. Il pleut des cordes durant de longues heures. Dans une région de cette facture, il serait judicieux lors de la construction de sa maison de se doter du minimum nécessaire pour faire une réserve d’eau. En fait, laisser l’eau trainer dans les environs ne profiterait en rien aux fondations de votre maison. Il faut veiller à ce que ces dernières soient dans les conditions idoines. Donc, installer un récupérateur d’eau ne ferait que rendre service aux habitants de la zone.
  • Famille nombreuse : dans une famille nombreuse, l’utilisation d’eau est plus grande. On en emploie pour la douche, la vaisselle, la lessive, la cuisine, l’arrosage, le lavage des engins et tout autre usage reconnu pour plusieurs personnes à la fois. Plus la famille est nombreuse, plus le besoin en eau est grand. Pour subvenir au besoin en eau de façon qualitative et en quantité, l’eau de pluie est l’option la plus profitable. Toutes les maisons accueillant des familles à plusieurs composantes sont à équiper de ce dispositif. L’objectif est de subvenir convenablement aux besoins de tous les membres en eau.
  • Zone en manque d’eau : il est des zones couvertes partiellement par la (les) société (s) de distribution d’eau potable. Ces différentes zones souffrent la plupart du temps de rupture de l’alimentation pour un certain temps. Cet état de choses peut subvenir bon nombre de fois dans la même journée. Les résidents dans de telles zones sont appelés à installer un dispositif de ce type. Ainsi, même en cas de rupture, ils vont employer l’eau du réservoir. En plus, ils ne vont plus devoir attendre que la distribution soit bonne avant d’avoir de l’eau à n’importe quel moment de la journée, du mois, de l’année chez eux. Les zones en manque d’eau sont également des zones où il pleut rarement. Cela suppose que le sol est souvent aride. L’exemple des pays ayant en commun le plus grand désert du monde en est une illustration. Dans ces régions du monde, il est extrêmement rare d’avoir à disposition de l’eau potable à n’importe quel moment de l’année. Il serait préférable en tant qu’habitant d’une région de ce type que l’on emploie un récupérateur d’eau. Cela permettrait de faire sa réserve d’eau pour les temps durs.
  • Zone de jardinage : le jardinage est un secteur consommateur d’eau. Pour un jardin, peu importe la taille du verger, l’arrosage est signe de survie et de floraison ou d’expansion. Lorsqu’on n’arrose pas convenablement les plantes, les fleurs et autres produits, ils meurent. C’est une raison assez pertinente qui obligerait les fans du jardinage à faire le bon choix en insérant dans le plan de construction de leur maison un récupérateur d’eau de pluie. Le jardinage est un travail délicat qui ne peut souffrir d’aucune négligence. Un verger négligé est un verger pourri ou de mauvaise qualité.

Conditions d’utilisation

Les conditions d’utilisation d’un récupérateur d’eau de pluie dépendent en général du plan de construction et des autorités de la municipalité de la ville d’installation. Il est vrai que l’eau est une denrée à conserver. Il faut tout de même s’offrir les moyens de procéder au stockage de l’eau de pluie efficacement. Cela permet d’avoir une réserve presque inépuisable à sa disposition.

Le plan de la construction

Toutes les maisons n’admettent pas l’usage d’une cuve de récupération d’eau de pluie. En fait, selon le plan de l’infrastructure, l’espace disponible, le dispositif environnant, il se peut que le stockage de l’eau de pluie ne puisse pas se faire, du moins dans un certain contexte.

Tous les techniciens qui se chargent de l’installation d’une cuve de récupération enterrée procèdent d’abord par vérification de la faisabilité. Leur professionnalisme les y oblige. Il s’agit d’une étude de terrain. Si le milieu n’est pas favorable, ils peuvent décider de ne pas procéder à l’installation.

Il est préférable dans ces cas de construire sa maison avec un entrepreneur digne du nom. Ce dernier va se charger de faire le plan de votre future demeure en fonction d’une probable installation d’une cuve de récupération. L’installer ou l’inclure dans la construction pourrait vous permettre de réduire le coût de votre installation. Tout dépend de la capacité prévisionnelle de la personne concernée.

Les autorités municipales

Ce sont les garantes du respect de la loi publique. C’est à ce titre qu’elles vérifient la conformité de vos travaux avec la réglementation en vigueur.

Pour commencer, vous devez, pour réaliser vos travaux d’installation du dispositif de stockage d’eau de pluie, obtenir une autorisation de la municipalité. Dès que vous lui adressez la demande, elle dépêche sur les lieux des experts pour attester de la faisabilité de l’installation. Après cette mission d’expertise, le papier justificatif vous est délivré. Au cas où vous n’aurez pas cette autorisation, il se peut que vous soyez obligé de renoncer à votre rêve d’installer un récupérateur d’eau de pluie.

Avantages d’un récupérateur d’eau de pluie

Le récupérateur d’eau de pluie est un outil disposant de plusieurs atouts. Prioritairement, celui qui emploie cet instrument protège la nature et fait des économies.

Écologique

Dans un contexte de vulgarisation des gestes écologiques pour la protection de la nature et de ses vertus, le dispositif en question est un outil très prisé. Il est question de réinvestir les acquis de la nature dans des situations profitables sans gaspiller une goutte de ce liquide précieux.

C’est dire qu’en optant pour la récupération de l’eau de pluie, vous faites le choix d’être un protecteur de l’environnement. Ainsi, vous luttez et agissez intelligemment pour laisser une planète saine à la génération future.

  • Réserver de l’eau

Mettre de l’eau en réserve est un moyen de réaliser un bien à la nature. Pour faire de l’eau de pompe, le processus implique l’emploi des produits chimiques. Cette façon de faire ne profite pas toujours à la nature. Elle sort perdante de ce processus. Une fois l’eau potable obtenue, il est déversé dans la nature des produits chimiques.

Il y a de ces produits chimiques qui restent dans l’eau que l’on consomme. Ainsi, en plus de salir la nature, cette eau pollue notre organisme. Il est possible même que des résidus des différents conduits soient dans les gobelets d’eau lorsque l’eau est tirée de la pompe.

En dehors de ce paramètre, l’eau de ruissellement, surtout lorsqu’elle est abondante, ne participe pas à la solidification du sol. Cela occasionne plutôt la dégradation du relief, avec au bout du compte de l’érosion. Le stockage de l’eau de pluie vient régler ce problème.

Donc, en plus de vous offrir de l’eau exempte de tout produit chimique, le stockage d’eau de pluie vous permet de veiller sur le sol autour de vous. La nappe phréatique ne déborde plus. Le sol et le sous-sol n’en sont que plus stables.

  • Utiliser dans la maison

La cuve de récupération d’eau est l’une des options disponibles sur la liste des choix d’outil de stockage d’eau de pluie. Il y en a de très bonnes qualités déjà équipées avant la mise sous terre. Si vous vous portez vers cet objet, il se peut que vous puissiez avoir de l’eau pour faire la lessive, la vaisselle, l’arrosage des plants d’intérieur et autres.

Pour ce qui est de la consommation, cela va dépendre de la qualité de l’eau obtenue. Pour vérification, vous pourriez faire confiance aux experts en vérification de la potabilité d’une eau. Il y va de votre santé.   

  • Faire une piscine

Au cas où vous aurez envie de vous créer une petite piscine pour des bains en pleine journée, l’outil de stockage d’eau de pluie peut toujours vous servir. Vous mettez en chantier à nouveau votre maison et convertissez le réservoir en une petite piscine bien propre.

Il est possible, au lieu d’employer le réservoir directement, de faire installer une piscine. L’eau récupérée va servir à approvisionner la piscine.

  • Arroser le jardin

Le stockage de l’eau de pluie réalisé dans une cuve de récupération d’eau de pluie adéquate profite aux plantes. La végétation fleurit mieux avec cette eau issue de la nature elle-même. C’est comme si l’eau de pluie est offerte aux plantes en différé. Cette eau naturellement bienfaisante vous permet de faire un potager, un verger écologique et bien vert. Il est même conseillé d’employer cette eau pour arroser le gazon du jardin. Le même effet que sur les plantes du potager est obtenu.

Économique

L’eau de pluie en réserve est un facteur favorable à la réalisation d’économie. Vous en faites aussi bien sur votre facture de consommation que sur l’eau que vous utilisez.

  • Économiser sur la facture de consommation

Tant que vous avez de l’eau dans votre cuve, vous l’employez pour les besoins les plus primaires. Ainsi, vous dépensez moins d’eau de la société de fourniture d’eau. Sans le savoir, vous réalisez d’énormes économies sur la facture de consommation.

L’eau de pluie vient remplacer l’eau de votre fournisseur habituel pour la lessive, l’arrosage, le lavage, la douche, la piscine et bien d’autres. Cela influe obligatoirement sur la consommation au compteur. Vous consommez certes autant qu’avant, voire même plus, mais vous avez moins de chiffres affichés sur votre compteur d’eau.

Avec la hausse constante du m3 compte tenu de l’échauffement climatique, vous réussissez à vous mettre à l’abri des dépenses onéreuses pouvant vous coûter votre budget du mois.

  • Bénéficier de crédit sur impôt

Dans un contexte de choix de l’écologie aux élections européennes de mai 2019, il est certain que les politiques écologistes vont s’intensifier. Déjà, il existe des moyens simples d’encourager les personnes faisant des choix écologistes comme le crédit sur l’impôt.

En fait, l’impôt est revu à la baisse lorsque vous consommez moins au niveau de votre facture. On estime alors, suivant le calcul réalisé, que vous ne dépensez ou n’usez pas autant qu’au début les installations publiques.

Il se peut qu’en optant pour de la récupération d’eau de pluie, vous fassiez partie des lauréats des différents prix des concours communautaires de promotion de l’idéologie écologique.

Prix

Le prix d’un récupérateur de pluie dépend globalement de la capacité du réservoir, de la matière employée et du dispositif sécuritaire disponible. La liste suivante est réalisée avec quelques prix standard à retrouver sur le marché. Pour :

  • une cuve en plastique d’au moins 500 litres de réservoir, le prix est compris entre 60 et 70 euros ;
  • le récupérateur d’eau de pluie hors sol, la dépense se situe entre 50 et 500 euros ;
  • l’amphore en terre cuite, le tarif est dans l’intervalle 220-300 euros ;
  • la citerne d’eau, il va falloir mettre entre 400 et 2000 euros ;
  • le récupérateur d’eau de pluie, les frais s’élèvent à 5000euros au plus pour 500 euros au moins ;
  • la cuve enterrée en polyéthylène, la dépense se limite à 8500euros comme plafond et 3500 euros comme parquet ;
  • la cuve en béton armé, une dépense d’au moins 5000 euros est attendue.

Récupérer l’eau de pluie est un moyen de faire du bien à la nature tout en faisant de l’économie. Il s’agit d’un dispositif de rétention d’eau de pluie pour un usage ultérieur. Cela explique les nombreux avantages qui attirent les foyers vers ce type d’installation. Pour l’avoir, il va falloir y mettre quand même le prix.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *