Rendre potable l’eau avec les graines de moringa : une bonne alternative ?

Connu pour ces nombreuses vertus sur la santé, le moringa est aujourd’hui utilisé dans plusieurs recettes. Il a été récemment prouvé comme un élément incontournable pour la purification de l’eau. Bien qu’il existe plusieurs techniques pour rendre potable l’eau, l’utilisation des graines de moringa s’invite comme l’une des techniques les plus faciles à mettre en place. Cet élément reconnu par plusieurs organisations de santé comme l’OMS contient en effet des substances essentielles pour rendre potable l’eau. Vous trouverez plus de détails sur cette technique dans cet article.

Comment rendre potable l’eau avec les graines de moringa ?

Plusieurs maladies causées par des bactéries et des virus affectent des millions de personnes chaque année. La plupart de ces parasites proviennent généralement de l’eau sale ou mal traitée. L’utilisation des graines de moringa permet de recueillir ces saletés au fond du récipient afin de faciliter leur extraction. Grâce à cette technique qui permet d’éliminer les saletés, vous éliminerez également un grand nombre de bactéries et de parasites pathogènes. Pour y arriver, voici une liste d’étapes rigoureuses à suivre pour rendre 10 litres d’eau potable.

Étape 1 : Récolter les graines de moringa

La première étape de ce processus consiste à récolter l’élément important de cette technique qui est bien évidemment les gousses de fruit des arbres de moringa. Pour cela, il faudra identifier les arbres de moringa qui en produisent déjà et en récolter uniquement les plus matures. On reconnait les graines matures par leur couleur brune. Pour rendre potable l’eau, les graines de moringa récoltées pendant la saison sèche seront plus efficaces pour débarrasser l’eau des saletés.

Une fois les gousses recueillies, vous pouvez ensuite passer au retrait des graines. Chaque gousse contient généralement 5 à 20 graines de moringa selon sa taille.

Étape 2 : Débarrasser les graines de l’huile de moringa

Bien qu’il ne soit pas nécessaire pour la purification de l’eau, il est aussi possible d’enlever l’huile des graines afin de leur donner plus de valeur. En effet, l’huile de moringa, aussi connu sous le nom de « ben oil » peut intervenir dans plusieurs autres domaines :

  • la cuisson nutritive ;
  • la fabrication de lubrifiants ;
  • la fabrication de carburant, de savon, etc.

En dehors de ces domaines d’application, vous pouvez en savoir plus sur son utilisation ici. Pour le retirer des graines, il suffit de les écraser puis de les mettre dans l’eau et chauffer pendant environ 10 à 15 minutes. Après que le temps soit écoulé, l’huile commencera par flotter sur la surface. Vous pouvez donc le filtrer à l’aide d’un chiffon propre. Pour aider au stockage, vous pouvez aussi ajouter un peu de menthe à huile, de romarin ou de sauge.

Étape 3 : Faire le séchage des graines

Si vous avez effectué la deuxième étape de ce processus, il ne vous reste logiquement plus de graines, mais plutôt un gâteau de graines. Que ce soient des graines entières ou la pâte obtenue après le retrait de l’huile à l’étape 2, vous devez sécher graines ou pâte pendant 2 à 3 jours.

Étape 4 : Préparer les graines de moringa pour utilisation  

Après le séchage, il faudra préparer les graines (en supposant que vous n’aviez pas eu recours à l’étape 2) à leur utilisation pour la purification de l’eau. Pour cela, commencez par retirer l’extérieur de la graine et gardez uniquement la partie du noyau de couleur blanche ou jaunâtre. Débarrassez-vous des graines de mauvaise couleur ou molles. Ensuite, il faudra moudre les petits grains de moringa afin d’obtenir une poudre fine, puis la passer à travers un filet pour d’enlever les gros morceaux. À défaut de le faire soi-même, il est possible d’acheter la poudre directement sur Moringadoo.

Pour la suite du processus, il faudra mettre environ 10 graines soit 2 cuillères de la poudre dans un récipient de petit volume. Vous pouvez choisir une bouteille de verre pour y mettre la poudre, sans oublier de le couvrir avec son bouchon. Ajoutez enfin un peu d’eau propre dans la poudre afin d’obtenir un liquide blanchâtre.

Pour la réussite de la purification de l’eau, il est conseillé de faire cette préparation le jour même. Une fois terminé, il faudra fermer le récipient et le secouer, puis le laisser reposer pendant environ 10 minutes. 

Étape 5 : Purification proprement dite de l’eau

Vous arrivez enfin à la dernière étape de votre processus de purification de l’eau avec les graines de moringa. Commencez par remuer vos 10 litres d’eau sale qu’il faudra purifier. En utilisant un filtre en tissu propre, ajoutez le liquide obtenu avec la poudre à l’étape précédente à travers le filtre dans l’eau à purifier.

Une fois cela fait, ajoutez, mélangez pendant environ 30 à 60 secondes le tout, puis continuez un mélange lent pendant environ 5 minutes. Couvrez ensuite l’eau et laissez-la reposer pendant 1 à 2 heures. Toutes les saletés contenues dans l’eau couleront vers le fond. Dès que vous remarquez que l’eau devient claire, vous pouvez la renverser dans un autre récipient propre. À ce niveau, il est conseillé d’y aller délicatement pour ne pas déranger les morceaux sales au fond du récipient.

Eh bien ! Vous venez de finir la purification de l’eau à l’aide des graines de moringa.

Les avantages de rendre potable l’eau avec des graines de moringa

Réussir à avoir de l’eau potable avec des graines de moringa présente de nombreux avantages. D’abord, le moringa est une solution locale dont la graine peut être facilement trouvée. Comme vous pouvez le voir ici, il regorge de vertus très bénéfiques pour la santé. Cet arbre pousse comme par hasard dans tous les pays dans lesquels le problème de la qualité de l’eau est récurrent. Il n’est donc plus nécessaire pour ces pays d’importer des substances ou autres éléments utilisés dans la purification de l’eau, souvent couteuse, avant de rendre l’eau potable. 

L’utilisation des graines de moringa revient beaucoup moins chère que toutes les autres techniques souvent utilisées pour le même résultat. Faire bouillir l’eau était reconnu comme la technique la moins couteuse. Cependant, elle utilise beaucoup de combustible dont la plupart des personnes qui en ont besoin n’en disposent pas en grande quantité.

Un autre point positif de l’utilisation des graines de moringa est qu’elles sont 100 % biodégradables. Cet avantage rend cette technique plus intéressante, surtout pour les pays du Nord. En effet, le sulfate d’aluminium couramment utilisé dans ces régions et qui se substitue très rapidement aux graines de moringa est lié à la croissance de la maladie d’Alzheimer.

Diffuser cette information autour du moringa est donc d’une importance capitale. Pour les populations qui ne disposent de l’eau potable, cela pourrait être une très bonne alternative aux méthodes traditionnellement utilisées pour cet effet. Il est connu de tous que l’eau de mauvaise qualité est à la cause de nombre incalculable de morts, surtout pour les plus jeunes, dans les zones reculées. Comme le dit la célèbre citation de Koffi Anan, « Nous ne pourrons vaincre aucune maladie infectieuse qui afflige les pays en développement tant que nous n’aurons pas gagné la bataille pour l’eau potable, l’assainissement et les soins de santé de base ».

Quelle quantité d’eau peut-on rendre potable avec les graines de moringa ?

Il est possible d’utiliser les graines de moringa pour rendre potable la grande quantité d’eau que vous souhaitez. En effet, cette quantité dépendra uniquement du temps que vous y consacrez ainsi que la quantité de moringa qui sera recueillie. En dehors de ces exigences, il est important de prendre en considération l’hygiène au moment de la purification de l’eau.

Les différentes étapes énumérées plus haut sont établies en prenant en compte 10 litres d’eau. Ce processus peut donc être répété plusieurs fois afin d’obtenir une quantité plus importante d’eau potable. Toutefois, il est déconseillé de rendre potable une très grande quantité d’eau si vous ne souhaitez pas l’utiliser de sitôt. Conserver de l’eau potable après l’avoir purifié avec les graines de moringa peut faciliter à nouveau le développement de certains parasites si des conditions d’hygiène ne sont pas respectées. Pour cela, il est préférable de purifier uniquement une quantité raisonnable d’eau.

Combien peut coûter cette technique ?

Vous l’avez certainement déjà compris, l’utilisation des graines de moringa pour rendre potable l’eau est sans aucun doute la technique la moins couteuse. À ce jour, il est possible de trouver gratuitement une quantité suffisante de ces graines, car les arbres de moringa sont aujourd’hui présents dans plusieurs pays. Quand ce n’est pas le cas, les prix de vente fixés sont relativement bas. Pour ce faire, les seuls coûts à considérer dans ce processus sont ceux relatifs à la combustion lorsque vous souhaitez débarrasser les graines de l’huile et ceux utilisés pour l’acquisition des ustensiles. Bien évidemment la plupart des matériels qui sont utilisés dans ce processus font déjà partie de votre cuisine. Le montant qu’il faut prévoir dans ce cas est donc quasiment nul.  

Quelles sont les limites de cette technique ?

Face à ces nombreux avantages, il est important de noter que l’utilisation des graines de moringa ou de n’importe quelle autre technique n’est capable d’éliminer à 100 % les bactéries présentes dans l’eau. Pour cela, il est souvent conseillé de faire bouillir l’eau avant de la consommer si vous l’avez conservé pendant longtemps depuis sa purification. Si cela vous revient chère, la seule alternative est de rendre potable une petite quantité d’eau à chaque fois. Pour en savoir plus sur la pollution de l’eau, vous pouvez consulter cet article.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *