Système de chauffage écologique : principaux atouts de la chaudière à granulés

Les questions liées à la protection de l’environnement sont plus que jamais d’actualité. Quelle que soit sa source, la pollution dégrade progressivement la couche d’ozone et nous expose aux rayons ultraviolets. Selon les spécialistes, les bâtiments sont l’une des sources les plus importantes de pollution. Les techniques classiques de chauffage cumulées avec une mauvaise isolation thermique agressent la nature. Comme alternative aux chauffages à fioul et à gaz, un nouveau système a été élaboré. Très écologique, la chaudière à granulés présente de nombreux autres avantages.

Pourquoi changer de système de chauffage ?

La question de la protection de la nature est devenue carrément un enjeu mondial. L’humanité a désormais compris que sa vie dépend de son cadre de vie. Et il n’y a aucun investissement plus rentable que celui lié à la préservation de la nature. Ce n’est d’ailleurs pas le premier Président de la Mission Interministérielle pour l’Aménagement de la Côte Aquitaine qui dira le contraire. En effet, Philipe Saint Marc affirmait :

Le coût de la protection du milieu naturel est beaucoup plus faible que le coût de sa reconstitution. La défense de la nature est rentable pour les nations. 

Les nombreuses mesures globales prises par les pouvoirs publics n’ont pu renverser la tendance. Après de nombreuses réflexions, toutes les politiques environnementales ont fini par s’axer autour des dispositions individuelles dans les ménages. Il ressort des enquêtes que 70 % des pertes d’énergie proviennent des maisons. L’actualisation des systèmes de chauffage est devenue dès lors nécessaire. Il est temps désormais de passer aux solutions écologiques. Le site planetehealthy.com/economie-energie/chauffage/ vous assiste dans le choix du meilleur système de chauffage écologique, dont font partie les chaudières à granulés.

Qu’est-ce qu’une chaudière à granulés ?

D’autres l’appellent chaudière à pellets. La chaudière à granulés est un système de chauffage très répandu en France. Cela est dû à son efficacité et à sa rentabilité à long terme. L’alimentation d’un tel système se fait à l’aide des restes de bois non traités. C’est ce qui lui vaut d’ailleurs sa définition écologique. L’industrie du bois rejette des déchets lors de la découpe. Ces déchets sont recyclés et utilisés dans le système de chauffage à granulés. Pour un meilleur usage, ces résidus de bois sont compactés en forme de cylindre. On trouve généralement sur le marché, des granulés de 15 à 25 mm avec un diamètre variant entre 6 et 8 mm. Les fournisseurs livrent ces petits cylindres en vrac ou en sac. Cette solution entièrement naturelle existe sous deux modèles : la chaudière à vis et la chaudière à aspiration. En plus d’être écologique, la chaudière à granulés est assimilable à une chaudière traditionnelle dans son mode de fonctionnement.

Une installation facile

Si vous disposez déjà d’un système de chauffage central, vous êtes à mi-parcours de votre installation. La mise en place de votre chauffage à granulés se fera plus aisément dans de telles conditions. C’est d’ailleurs le préalable sine qua non prélude à sa bonne installation. Ensuite viennent les étapes de mise en place proprement dite.

  • Communiquez avec le conduit existant

La première étape de l’installation consiste à raccorder la chaudière au système de chauffage central. Il est préférable que cette tâche soit confiée à un professionnel. Il saura vous faire les réglages nécessaires pour un bon démarrage de votre système de chauffage.

  • Stockez vos granulés dans un silo

Le système de chauffage à granulés se nourrit évidemment de beaucoup de bois. Vous devez veiller à ce que votre chaudière n’en manque pas. Pour cela, un réservoir de stockage de granulés est prévu pour l’assister. Le silo doit être placé tout proche de la chaudière. Généralement, le réservoir doit être rempli chaque année. Pour ce type d’installation, vous devez contrôler trimestriellement le niveau de bois dans le silo.

  • Un entretien régulier

Un bon entretien du système de chauffage à granulés optimise son efficacité. Ainsi faisant, vous pourrez prévenir d’éventuelles pannes de fonctionnement. C’est aussi une question de sécurité pour vous et pour votre maison. Un système automatisé permet de réduire la fréquence de l’entretien. Quant au bac à cendre, il doit être vidé au moins trois fois par an. Si vous vous absentez de la maison pour une longue période, il est préférable de programmer votre chaudière.

Un mode de fonctionnement à double vitesse

Il existe deux moyens pour transporter les granulés au brûleur de votre chaudière. Quel que soit votre choix, vous bénéficierez d’un système de chauffage écologique et économique.

L’aspiration des granulés

Avec le système d’aspiration, votre silo peut être quelque peu distant de la chaudière. Cependant, la distance qui sépare les deux installations ne doit pas dépasser 20 mètres. Comme son nom l’indique, ce système consiste à aspirer les granulés du réservoir au lieu de combustion.

Le transport mécanique des granulés

Vous pouvez aussi choisir le transport par la vis sans fin. Encore appelé la vis d’Archimède, ce système pivote sur lui-même. Cette rotation lui permet de déplacer les grains de bois dans un tube incliné vers le brûleur. Une telle installation exige que le silo soit à proximité de la chaudière. Vous aurez tout de même besoin de l’électricité pour actionner le système.

Des choix de combustibles

Avec la chaudière à granulés, vous pouvez diversifier vos sources d’énergie. Même si elles sont toutes en bois, elles sont de différentes qualités. Selon le modèle de votre dispositif, vous avez le choix entre trois catégories de bois qui peuvent servir de combustibles.

Du bois de broyage

C’est le type de granulés conseillé aux grands bâtiments ou des maisons qui accueillent du monde. Par conséquent, ces bois sont adaptés à des chaudières de grande capacité. En effet, ce sont des plaquettes de bois obtenues par broyage des branchages. Elles mesurent au maximum 5 cm. Il faut toutefois noter que c’est le bois le plus humide utilisé par le système de chauffage à granulés. On retrouve 30 % d’eau dans ces bois de combustion.

Du bois de feuillus

Si vous désirez du combustible moins cher pour votre chaudière à granulés, optez pour les bûches de bois. On retrouve deux qualités sur le marché. Les feuillus durs et les feuillus tendres. En raison de la forte présence de résine dans le bois tendre, il vaut mieux préférer les feuillus durs. Le chêne fait partie de cette catégorie de bois très prisés pour le chauffage à granulés. Il faut cependant attendre 2 ans de séchage pour que le taux d’humidité descende en dessous de 20 %.

Des sciures compactées

La sciure compactée est aussi appelée « pellet ». Ce type de bois est également idéal pour la combustion dans une chaudière à granulés. C’est un système de compactage assez spécial dans lequel aucun adjuvant n’intervient. Le granulé est obtenu à partir d’une pression de 100 bars effectuée sur la poudre de bois. En détail, vous pouvez acheter plusieurs tonnes de sacs. Des camions souffleurs livrent également le pellet en vrac.

Pourquoi opter pour la chaudière à granulés ?

En dehors de son côté écologique, la chaudière à granulés optimise le chauffage de la maison. C’est aussi l’une des solutions écologiques les plus rentables.

Un rendement optimal

L’efficacité de votre chaudière est le produit de la division de la quantité d’énergie sortant par la quantité de combustibles introduite. Exprimée en pourcentage, cette donnée permet d’affirmer le bon rendement d’une chaudière. Selon les expériences, la chaudière à granulés offre des prestations allant jusqu’à 90 % de rendement. Cette notion n’est nullement à confondre avec la puissance de la chaudière. Elle est exprimée en KW et est le produit de la quantité de chaleur produite sur un temps donné. Si votre maison est bien isolée, une chaudière à granulés de 5Kw peut vous être suffisante.

Une production minimale de mauvais gaz

La réduction de l’émission de gaz à effet de serre est un défi pour les Nations. Le système de chauffage à granulés permet d’obtenir des résultats très satisfaisants. Vous parviendrez donc à réduire le bilan énergétique de votre maison grâce à ce type de chauffage. La chaudière à granulés produit moins de 90mg/m3 de particules.

Un moindre coût d’utilisation

Contrairement à ce qu’on peut penser, la chaudière à granulés revient moins cher. Il ne faut pas seulement se limiter au coût d’installation qui peut s’avérer plus onéreux que les autres types de chauffage. Un équipement de qualité durable coûte évidemment plus cher que les autres. C’est au cours de l’utilisation que vous rentabiliserez votre investissement. Votre fournisseur vous livrera les granulés presque au même prix que le gaz. Mais le plus gros avantage est que vous n’avez pas besoin d’abonnements complémentaires. Ce qui n’est pas le cas des systèmes classiques de chauffage.

Des subventions privées et publiques

Il est vrai que l’installation d’une chaudière à granulés peut s’avérer onéreuse. L’efficacité du système a convaincu les institutions financières publiques et privées. L’équipement d’une chaudière à granulés fait partie des travaux éligibles aux subventions pour rénovation. Les aides de l’Anah et la prime énergie sont les principaux programmes nationaux de subvention. Au plan local, chaque commune prévoit des seuils d’aides pour l’installation de chaudière à granulés. En Alsace par exemple, vous bénéficierez d’une dotation régionale de 300 euros. Poitou-Charentes propose un pourcentage forfaitaire de 40 % du montant TTC de l’installation, sans pour autant dépasser 2000 euros.

Auteur du message: Etienne

Etienne
Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *