Toiture écologique : quel type de matériaux faut-il privilégier ?

Il existe plusieurs types de toiture écologique qui peuvent efficacement remplacer les bardeaux d’asphalte issus du pétrole qui sont très polluants avec une durée de vie très limitée. Elles permettent d’améliorer l’environnement, de faire des économies d’énergie et possèdent une grande longévité.


La toiture végétale

La toiture végétalisée présente de nombreux avantages pour l’environnement.

  • C’est la toiture la plus écologique de toutes. 
  • Ce type de toiture vous permet d’effectuer des économies d’énergie tout en protégeant le toit des intempéries.
  • L’été, grâce aux végétaux qui protègent la toiture des rayons du soleil, vous bénéficiez d’une maison fraiche.
  • L’hiver, les végétaux permettent de conserver une bonne dans la maison. Cela vous protège du froid et des pertes de chaleur.
  • Les plantes absorbent également les gaz polluants et les particules de poussière présents dans l’air et embellissent le toit. Le principe est simple ; on installe de la végétation sur son toit. Comme matière végétale, vous pouvez choisir le chaume. C’est un matériau de construction qui existe depuis des siècles. Obtenu à partir de matières végétales renouvelables le chaume est biodégradable et recyclable. Il résiste au gel, conserve la fraîcheur en été et retient la chaleur en hiver. Le toit de chaume est durable et écologique. Il offre un charme particulier et un grand confort. Avec 30 à 40 cm d’épaisseur, c’est un produit naturel d’étanchéité et d’isolation. 

Il existe un traitement anti feu pour le toit en chaume. Pas donc de risque d’incendie. Recouvrir votre toit au chaume vous permettra de réduire vos dépenses en ventilation, car le chaume facilite le renouvellement de l’air. Une inclinaison de 40 % est nécessaire lors des travaux afin que les moisissures ne se développent pas et que l’évacuation des eaux de pluie soit optimale. Vous avez la possibilité d’y placer des panneaux solaires. Un toit vert nécessite cependant un entretien régulier ainsi que la pose d’une membrane et d’un système de drainage et de rétention d’humidité.

Le toit en bois


Le toit en bois est très résistant à l’humidité. Il suffit de bien choisir un type de bois qui ne putréfie pas facilement comme les bardeaux de cèdre ou de mélèze. La toiture en bois est très résistante aux vents lorsqu’il est correctement réalisé. Il offre un aspect naturel et original. Une teinture doit être appliquée sur le bois afin de lutter contre les insectes qui nuisent à sa durabilité. Il faut toutefois préciser que le toit en bois est très dense et ne permet pas toujours une protection suffisante face à la grêle par exemple.

La toiture métallique

La toiture métallique est écologique en ce sens qu’elle peut être fabriquée à partir de matériaux recyclés et peut encore être recyclée en fin de vie. La toiture métallique résiste très bien aux intempéries. Sa durée de vie est supérieure à 50 ans. Un toit en métal est très résistant, il ne craque pas, ne s’écaille pas, ne se perfore pas et ne pèle pas. Il ne nécessite aucun entretien. Le métal minimise le risque d’infiltration d’eau et résiste parfaitement aux variations de température.

Auteur du message: Etienne

Très porté sur l'environnement et sur l'écologie, je souhaite sensibiliser les plus sceptiques à travers mes articles.